Transformation numérique : Malakoff Médéric érige une direction Innovation, Digitale et Data

CRMEntrepriseGestion des talentsManagementMarketing
david-giblas-malakoff-mederic

Le groupe Malakoff Médéric (assurance complémentaire santé et retraite) nomme deux dirigeants à une nouvelle direction qui chapeaute le digital et la data.

Nul secteur n’échappe à la transformation digital. Un volet indispensable dans tout projet d’entreprise digne de ce nom.

Le groupe Malakoff Médéric, spécialiste de la protection sociale, n’y échappe pas. Il consent même un investissement de 100 millions d’euros sur 5 ans pour adapter ses activités à l’ère numérique.

Dans le cadre de sa feuille de route mm20 à horizon 2020, le groupe paritaire, mutualiste et à but non lucratif d’assurance santé et prévoyance (203 000 entreprises concernées) et de gestion de retraite complémentaire (3 millions de salariés cotisants et 2,9 millions de retraités) vient de créer une direction Innovation, Digitale & Data.

Celle-ci sera pilotée par David Giblas (ex-Capgemini Consulting et cabinet Oliver Wyman), qui rejoint le COMEX en parallèle. Dans cette nouvelle configuration, il sera secondée par Ivan Rignault (ex-Boston Consulting Group) qui prend les fonctions de Directeur Digital.

Jusqu’à présent, Hicham Baddredine prenait la parole sur la question de la transformation digitale au nom du groupe. Avec le remaniement, il occupe désormais les fonctions de Chief Digital Officer (CDO).

La nouvelle direction constituée prendra en main l’innovation et la transformation numérique au sens large : explorer les nouvelles expériences clients, accélérer les projets digitaux en lien avec les directions métiers du groupe, et d’augmenter l’usage des services de Malakoff Médéric.

Les prérogatives sont larges puisque le traitement des données dans les projets innovants est également inclus dans la périmètre.

Par voie de communiqué, Malakoff Médéric annonce la création d’un Lab, « dispositif d’accélération de l’innovation et de création de valeur pour le groupe et ses clients ».

Open innovation : des initiatives éparses

En matière d’open innovation, les véritables initiatives communiquées demeurent rares.

Néanmoins, en mars 2016, Ignilife, plate-forme de santé numérique dédiée à la prévention des maladies chroniques, avait bouclé une première levée de fonds de 1,4 million d’euros auprès de l’assureur complémentaire santé et retraite.

On retrouve également Malakoff Médéric comme co-sponsor du nouveau concours French IoT organisé par Groupe La Poste (catégorie « bien-être au travail »).  

Vu sous un autre angle de l’innovation adaptée aux besoins professionnels, le groupe dirigé par Thomas Saunier était présent au dernier CES de Las Vegas pour présenter Mon Assistant RH.

Il s’agissait d’une application destinée aux salariés et un objet connecté (le cube Axible en prototype) « qui permet d’optimiser la gestion des ressources humaines » dans les petites et moyennes entreprises.

(Crédit photo : David Giblas, Malakoff Mederic)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur