Transit IP : Cogent veut faire plier France Telecom – Orange

Marketing

Le spécialiste américain des échanges de trafic Internet entre réseaux (peering) demande un arbitrage de l’Autorité de la concurrence relatif à un présumé “abus de position dominante” de France Telecom.

La situation dégénère entre Orange et Cogent.

L’opérateur américain annonce qu’il a saisi l’Autorité de la concurrence en France pour dénoncer un présumé  “abus de position dominante” de la part de l’opérateur télécoms.

Dans un entretien accordé à La Tribune, Dave Schaeffer, P-DG de Cogent, fustige l’attitude de l’opérateur historique.

“Nous avons aussi entamé des discussions avec la Commission de la concurrence de Bruxelles, mais n’avons pas encore établi de poursuites au niveau européen.”

Désormais, le conflit est ouvert et public entre les deux acteurs télécoms. Il tourne autour de la problématique du peering (échange de trafic Internet entre réseaux) et des déséquilibres engendrés.

Cogent dispose d’un gros client qui s’appelle MegaUpload, un site d’échange de fichiers en tous genres à la réputation douteuse localisé à Hong Kong.

Le duo Cogent – MegaUpload a dénoncé l’attitude de France Telecom – Orange, accusé de limiter la bande passante pour acheminer les contenus vers ses abonnés finaux.

Et faute d’un accord en bonne et dûe forme d’interconnexion entre les parties, les rapports de force s’expriment.

En janvier, les déclarations “virulentes” dans la presse de Cogent à propos du comportement de France Telecom – Orange accusé de “verrouiller Internet” ont laissé des traces.

Le groupe télécoms de Stéphane Richard y percevait un “dénigrement” au point d’envisager une action en justice devant un tribunal français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur