Travail collaboratif : BlueKiwi Software lève 4 millions d’euros

Cloud

Créé en juillet 2006, cet éditeur français vient de réussir un tour de table
de 4 millions d’euros auprès de Sofinnova Partners.

4 millions d’euros. Telle est la somme collectée par BlueKiwi Software au terme d’un premier tour de table mené auprès du fonds de capital risque Sofinnova Partner. Lancée par deux anciens dirigeants de Reflect – une agence web -, cette jeune pousse tricolore de 17 salariés a développé une suite logicielle inspirée des technologies dites “web 2.0”. Elle compte aujourd’hui utiliser les fonds qu’elle a collectés pour renforcer ses activités de recherche et de développement et s’internationaliser.

Carlos Diaz, PDG de BlueKiwi définit l’offre de sa société comme un ” social software” ou un “outil de collaboration en réseau permettant d’importer à l’intérieur des grandes entreprises tous les usages du Web”. Elle est composée de blogs, de wikis et de réseaux sociaux. Lesquels sont principalement installés sur des Intranet, avec pour objectif de “remplacer le modèle descendant classique d’un Intranet” par une solution où ” l’individu est en capacité de produire lui-même spontanément de l’information “. Les solutions BlueKiwi ont également pour ambition de faciliter l’identification des “réseaux d’expertise”. Seule différence avec les réseaux sociaux “classiques”, les profils des utilisateurs ne sont pas ” déclaratifs” mais ils reposent sur une méthode d’analyse des contributions et des échanges de chacun.

De la société de l’information à la société de la relation

A ce jour, l’entreprise cible exclusivement les grands comptes. Sur ce segment, elle revendique déjà plusieurs clients comme Dassault Systèmes, BNP Paribas, La Poste, Danone et Ortronics (un équipementier télécoms).

Pour Carlos Diaz, “les grandes entreprises ont compris qu’elles sont en train de passer d’une société de l’information, où celui qui détient l’i nformation détient le pouvoir, à une société de la relation, où le vrai pouvoir consiste à savoir qui sait quoi”. Elles souhaitent aussi prévenir la fuite de leurs utilisateurs vers des outils gratuits, disponibles en ligne.


Blue pour “entreprise”, “Kiwi” pour “wiki”

Que signifie BlueKiwi ? “C’est un nom que nous avons trouvé assez rapidement, s’amuse Carlos Diaz. Le ‘Kiwi’ vient d’un jeu de mot avec ‘wiki’ et le ‘blue’ correspond au bleu, qui est souvent la couleur de l’entreprise”.

Enfin, en dehors de cette levée de fonds, BlueKiwi a rejoint le programme Idées de Microsoft (Initiative pour le développement économique des éditeurs de logiciels et des start-up) en juin 2007, obtenant un soutien technique, marketing et commercial de la part de ce groupe. Une aide financière également puisque Microsoft “co-finance la R&D sur le développement de deux solutions BlueKiwi for Sharepoint et BlueKiwi for Office”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur