Le très haut débit commence à trouver son public en France

Selon l’ARCEP, la France compte 1,7 million d’abonnée à une offre de très haut débit (+22% sur un an). Le câble de Numericable reste le premier fournisseur de lignes très haut débit (à partir de 30 Mbit/s) avec 1,34 million de connexions.

tres haut debit france

Le nombre de foyers équipés du très haut débit s’étoffe. Il a franchit le 1,7 million d’heureux bénéficiaires au 31 mars 2013. Soit 300 000 abonnements gagnés en un an (+22%).

Un taux encore modeste mais encouragé par les plus de 100 000 nouvelles lignes très haut débits activées sur chacun des deux derniers trimestres.

Soit une progression des recrutements de 100% souligne l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) dans son Observatoire des marchés de détail. Le très haut débit prendrait-il enfin son envol en France ?

A noter que les capacités des réseaux progressent en parallèle des abonnements. A 665 000, le nombre des offres comprises entre 30 et 100 Mbit/s reculent de 3% par rapport à mars 2012. A l’inverse, le plus de 1 million de lignes de 100 Mbit/s et plus connaissent une croissance annuelle de 46%.

Le câble (FTTLA/B) de Numericable n’en reste pas moins le premier fournisseur de lignes très haut débit (à partir, donc, de 30 Mbit/s) avec 1,34 million de connexions. Le FTTH (fibre optique à domicile proposée par les autres opérateurs) concerne 365 000 lignes, note Silicon.fr.

Les souscriptions aux offres haut débit (inférieures à 30 Mbit/s et ADSL pour 98% des cas) n’en continuent pas moins leur progression.

Elles s’élèvent à 22,5 millions contre 21,7 millions un an plus tôt. Et plus de 160 000 sur le trimestre. Au final, la France compte aujourd’hui plus de 24,2 millions de lignes haut et très haut débit en service.

Ces progressions résultent notamment des investissements que les opérateurs maintiennent dans les réseaux fixes, en parallèle des infrastructures mobiles. D’abord sur la boucle locale cuivre.

Désormais, 6 719 NRA (nœud de raccordement abonnés), sur les 15 518 équipés en DSL que compte le territoire, sont dégroupés. Ils représentent 87% de la totalité des lignes téléphoniques et près de 11,16 millions d’entre elles sont effectivement dégroupées.

Un chiffre en hausse de 875 000 en un an (+8,5%). Auquel s’ajoute 1,4 million de lignes « bitstream » (ADSL classique et nu). Au total, les opérateurs alternatifs louent plus de 12,6 millions d’accès haut débit à Orange (ex-France Télécom).

Mais l’accélération s’opère surtout sur les infrastructures très haut débit, FTTH particulièrement. Au 31 mars 2013, la fibre optique pénétrait 2,41 millions de logements. Soit une hausse de 52 % en un an.

1,26 million de ces lignes sont opérables par deux opérateurs (+79%) dans le cadre des déploiements mutualisés. Soit plus de la moitié (52%) des logements éligibles au FTTH. Sur l’ensemble des 2,4 millions de logements raccordés, 326 000 sont situés en dehors des zones très denses et 420 000 ont été raccordés via les réseaux d’initiative publique (RIP) mis en oeuvre par les collectivités locales.

La progression du câble FTTLA (liaison fibre optique avec terminaison coaxiale) est plus modeste en regard de son grand volume initial de logements raccordables à des liaisons entre 30 et 100 Mbit/s : 8,46 millions de foyers. En hausse à peine sensible de 0,6% en un an. Mais les offres à 100 Mbit/s et plus progressent de 10% pour atteindre 4,88 millions de lignes.

Au total, la France comptait, au 31 mars, environ 8,9 millions de lignes très haut débit (à partir de 30 Mbit/s). Soit une hausse annuelle de 2,6%. A ce rythme, il faudra plus de 4 ans pour atteindre les 10 millions de lignes très haut débit. Gageons que le rythme s’accélère.

—————————————————————————————————–

Quiz : Etes-vous incollable sur la fibre optique ?

 

Crédit image : Copyright Juraj Kovac-Shutterstock.com

Derniers commentaires



0 replies to Le très haut débit commence à trouver son public en France

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

15:05:26