Très haut débit : de la fibre dans l’offre Sosh

CloudRéseauxTrès haut débit
sosh-fibre-optique

A compter du 3 juillet 2014, l’offre sans engagement “mobile + Livebox” de la marque Sosh (exploitée par Orange) sera proposée en version fibre.

Engagé dans une transformation stratégique vers un modèle d’entreprise “numérique” commercialisant services payants (mobile banking, Internet des objets, e-santé) et offre de contenus (via Dailymotion), Orange mène de grands travaux sur le chantier de l’Internet fixe.

Pour assurer une meilleure qualité de service dans la consommation de vidéo haute définition, l’accès au cloud ou encore les usages mobiles, l’opérateur mise sur le déploiement de sa fibre optique en technologie FTTH (“Fiber To The Home”, c’est-à-dire jusqu’à l’abonné, sans exploiter le réseau cuivre).

Mais au-delà de l’infrastructure, l’effort est commercial : à compter du 3 juillet, la marque low cost Sosh – qui compte 2 millions de clients à fin mars 2014 – proposera, à travers ses différentes formules “mobile + Livebox” (Internet ; téléphonie fixe et mobile), un accès à la fibre. Tous les forfaits sans engagement actuellement disponibles en technologie ADSL sont concernés. En FTTH, le prix restera inchangé pour les offres à 44,99 et 49,99 euros TTC ; il augmentera de 5 euros pour les formules à 29,99 et 34,99 euros, autour du boîtier Livebox Play.

Orange annonce un débit descendant de 200 Mbit/s, pour 50 Mbit/s en upload. C’est moins que pour sa Fibre pro, récemment passée à 500 Mbit/s en réception et 200 Mbit/s en émission. En outre, la couverture du territoire est encore limitée. Au 31 décembre 2013, le réseau optique FTTH2 d’Orange était éligible auprès de quelque 2,6 millions de foyers… alors que près de 40 millions de lignes téléphoniques sont actuellement ouvertes en France.

Mais le déploiement du très haut débit fait partie des engagements de l’État en matière de développement du numérique : la France devra être couverte dans une proportion de 80% de la population à l’horizon 2022. Des quelque 11 millions de logements éligibles au dernier pointage de l’ARCEP, environ 3 millions ont accès aux offres FTTH (dont un demi-million via des réseaux d’initiative publique), mais à la fin du 1er trimestre 2014, seuls 640 000 ont souscrit un abonnement. Les perspectives de croissance sont d’autant plus importantes que les liaisons à plus de 30 Mbit/s représentent à peine un quart de l’ensemble des abonnements haut débit fixe.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Orange ?

Crédit photo : Fernando Cortes – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur