Tribune Acronis : des impératifs à respecter pour une mobilité professionnelle efficace

CloudEntreprise
alan-laing-acronis

Alan Laing, vice-président EMEA pour Acronis, expose les impératifs que collaborateurs et directions informatiques français doivent respecter en matière de mobilité.

Alan Laing est le vice-président EMEA chez Acronis. Partant du constat que les professionnels français sont de plus en plus sensible à la question de la mobilité au travail et à l’adoption de terminaux mobiles, il entend rappeler quels impératifs doivent êtres respectés par collaborateurs et directions informatiques pour que mobilité ne soit pas synonyme d’insécurité et d’improductivité.

**********

Les professionnels français sont des plus en plus équipés en terminaux mobiles avec en moyenne plus de 2 terminaux par personne, qu’ils soient personnels ou fournis par l’entreprise. Selon une récente étude réalisée par IDC et Bouygues Telecom, 2 salariés sur 3 affirment mettre à profit toutes les situations de mobilité dans lesquelles ils peuvent se retrouver (transports en commun, déplacements professionnels etc…) pour travailler sur leurs projets en cours. Un chiffre qui représente une augmentation de 26% par rapport à 2013.

La réglementation en termes de protection et de gestion des données peut s’avérer très stricte, notamment dans les secteurs sensibles comme le médical. Il est donc important de disposer d’outils adéquats et d’une politique réfléchie. Plusieurs impératifs doivent cohabiter, du côté des travailleurs mobiles mais aussi du côté de la direction informatique.

Pour les collaborateurs mobiles

Il n’est pas rare d’avoir besoin d’accéder rapidement à un document avant une réunion ou lors d’un déplacement, les collaborateurs ont besoin d’un outil rapide et surtout simple d’utilisation, ils ne peuvent pas se permettre d’être dépendants du service informatique dès lors qu’ils cherchent à accéder aux fichiers à distance.

Par ailleurs, chaque terminal mobile doit devenir une véritable plateforme professionnelle pour relever les défis de la mobilité. Le personnel doit être capable d’accéder immédiatement aux documents et de travailler de manière collaborative, depuis n’importe quel terminal, avec un niveau de sécurité maximal. Suivre les modifications d’un fichier, récupérer une version antérieure, ou encore consulter un document simultanément, tout doit être possible pour optimiser la productivité.

Pour la direction informatique

Les services informatiques des entreprises doivent garder le contrôle total sur les données auxquelles les collaborateurs peuvent avoir accès. Qui peut les consulter ? Les modifier ? Les partager ? Avec qui ? Autant de critères qu’il faut pouvoir personnaliser afin de s’assurer de la sécurisation des données.

Le service informatique doit impérativement savoir à tout moment où sont localisées les données. Idéalement, celles-ci devraient être automatiquement enregistrées sur les serveurs de l’entreprise : Pourquoi pas en faisant en sorte que les collaborateurs les placent dans un dossier dédié à l’entreprise dans leurs terminaux mobiles ?

L’objectif commun des collaborateurs et de la direction informatique, est de sauvegarder les données et de les synchroniser entres plusieurs terminaux mobiles, tout en assurant leur protection et leur disponibilité à tout moment. Dans la grande majorité des cas, les smartphones, ordinateurs portables et tablettes servent aussi bien à un usage personnel que professionnel, le but a présent n’est donc pas de contrôler le terminal dans son intégralité mais d’y établir un espace sécurisé où les données de l’entreprise pourront transiter sans risquer d’être perdues ou piratées.

alan-laing-acronis
Alan Laing, vice-président EMEA pour Acronis.
Crédit photo : Acronis

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur