Tribune libre Brightcove : TV connectée, réseaux sociaux : quelles évolutions pour la vidéo en 2011 ?

Cloud

Jeremy Allaire, CEO de la plate-forme professionnelle de vidéo en ligne Brightcove, résume les tendances qui gouverneront le marché de la vidéo au cours des 12 prochains mois.

2010 a été l’année de la guerre entre les plateformes mobiles.

En 2011, cette lutte s’étendra à un nouveau territoire : celui des plates-formes pour la télévision connectée, un marché qui arrive maintenant à maturité.

Il y a fort à parier que les batailles qui en résulteront ressembleront énormément à celles qui se sont déjà produites sur le marché des smartphones.

On y retrouvera des acteurs familiers, comme Google et Apple, qui vont maintenant se confronter aux grandes marques de télévision.

D’ici la fin de l’année, le marché va faire l’objet d’un intérêt croissant de la part des éditeurs et des développeurs, qui lanceront des applications pour les plates-formes de TV connectée.

Beaucoup de fabricants de téléviseurs – comme Samsung et LG par exemple – chercheront à étendre leur présence dans nos salons à travers le développement d’applications TV.

Une manière de refuser à Apple et Google le monopole de l’expérience utilisateur et de la distribution d’applications.

L’omniprésence de la vidéo n’est pas neuve, mais elle marquera 2011 par son ampleur et son accélération.

Que vous soyez une institution, un indépendant, une petite ou une grande entreprise, vous devrez mettre en œuvre une stratégie vidéo en ligne au cours des douze prochains mois.

Lorsque tous les acteurs définiront une stratégie vidéo au service de leurs objectifs, une nouvelle ère va débuter pour la production vidéo, semblable à la croissance des acteurs du développement web au milieu des années 90.

Facebook et Twitter deviendront plus importants que Google

Une autre tendance forte, soulignée récemment dans le rapport que nous publions avec TubeMogul, concerne Facebook et Twitter, qui s’avèrent être des sources de trafic de plus en plus importantes pour les contenus vidéo.

Ils jouent un rôle croissant de lieux de découverte des contenus et d’environnement de visionnage, et ce rôle devrait atteindre d’ici fin 2011 un niveau tel que Facebook et Twitter seront aussi importants pour la vidéo que Google.

Les éditeurs de contenus vidéo considéreront Facebook comme une plate-forme de publication aussi indispensable que leur propre site Web.

Facebook les accueillera bien volontiers, leur offrant des outils attractifs pour les inciter à utiliser le site comme média final – sans pour autant partager avec eux les revenus publicitaires issus des visites générées par leurs contenus.

(lire la fin de la tribune page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur