Tristan Nitot (Mozilla): “Je pense que nous sommes là pour très longtemps”

Cloud

Firefox 3.1, Fennec, Thunderbird, regard sur la future loi antipiratage et passes-temps favoris… Le représentant de Mozilla en Europe se livre à Vnunet.fr pour la deuxième interview estivale consécutive.

Que fait un journaliste IT durant ses vacances? Même s’il tente de se déconnecter en sirotant quelques grenadines ou en faisant quelques parties de pétanque, en bon geek qu’il est, il parlera IT dès qu’il en a l’occasion. Surtout lorsqu’un emblématique représentant du logiciel libre en la personne de Tristan Nitot prend quelques jours de vacances dans le même village.

Un an après l’interview “les vacances de Monsieur Nitot”, la rédaction de Vnunet.fr a recroisé le chemin du président-fondateur de Mozilla Europe pour un entretien décomplexé et fait notable, toujours sous le soleil. (Interview réalisée le 10 août 2008)

Vnunet.fr : Bonjour Tristan. Cette année a été riche en événements avec une actualité produit bien chargée, quel bilan faites-vous après le lancement “record” de Firefox 3?
Tristan Nitot : Le bilan est comme vous le savez excellent. La communauté s’est mobilisée massivement et grâce à elle, notre navigateur n’est plus seulement utilisé par un noyau de “Geeks”. Nous avons aujourd’hui près de 200 millions d’utilisateurs actifs de Firefox dont une partie sont des novices. L’opération de lancement de la version 3 organisée autour d’un record du monde de téléchargements a largement contribué à ce succès.

Vnunet.fr : Quelles sont les prochaines étapes?
Tristan Nitot : La version 3.1 devrait être en ligne à la fin de l’année même si l’essentiel a été intégré dans la version lancée récemment. Avec la version 3, je crois que nous avons obligé Microsoft à se remettre au travail car il n’est plus question de laisser Internet Explorer freiner le Web comme ce fût le cas lorsqu’il a été en position de quasi-monopole, depuis 1999. Ainsi, nous travaillons à l’intégration de l’élément “video” promis dans HTML 5. La vidéo est un composant devenu indispensable sur le Web et nous voulons rester fidèle à notre mission en offrant à nos utilisateurs une méthode “non propriétaire” pour intégrer et/ou lire des vidéos sans passer par une brique propriétaire (Flash d’Abobe ou Silverlight de Microsoft). Notez qu’Internet Explorer 8 ne devrait pas intégrer cette balise…

Vnunet.fr : Selon vous, qu’est ce qui vous manque pour dépasser le taux de pénétration d’IE?
Tristan Nitot : Du temps! En Indonésie, Firefox enregistre un taux de pénétration de 50%. Plus près de chez nous, en Pologne, 40 %. En y regardant de plus près, de tels chiffres sont possibles sur des marchés plus petits qui n’ont pas été suffisament pris en compte par Microsoft. Chaque éditeur le dira, localiser des applications coûte cher et il est donc plus dur de couvrir certains pays ou marchés. Dans un tel contexte, le logiciel libre s’impose très rapidement et l’on ne peut que s’en réjouir.

Que fait un journaliste IT durant ses vacances? Même s’il tente de se déconnecter en sirotant quelques grenadines ou en faisant quelques parties de pétanque, en bon geek qu’il est, il parlera IT dès qu’il en a l’occasion. Surtout lorsqu’un emblématique représentant du logiciel libre en la personne de Tristan Nitot prend quelques jours de vacances dans le même village.

Un an après l’interview “les vacances de Monsieur Nitot”, la rédaction de Vnunet.fr a recroisé le chemin du président-fondateur de Mozilla Europe pour un entretien décomplexé et fait notable, toujours sous le soleil. (Interview réalisée le 10 août 2008)

Vnunet.fr : Bonjour Tristan. Cette année a été riche en événements avec une actualité produit bien chargée, quel bilan faites-vous après le lancement “record” de Firefox 3?
Tristan Nitot : Le bilan est comme vous le savez excellent. La communauté s’est mobilisée massivement et grâce à elle, notre navigateur n’est plus seulement utilisé par un noyau de “Geeks”. Nous avons aujourd’hui près de 200 millions d’utilisateurs actifs de Firefox dont une partie sont des novices. L’opération de lancement de la version 3 organisée autour d’un record du monde de téléchargements a largement contribué à ce succès.

Vnunet.fr : Quelles sont les prochaines étapes?
Tristan Nitot : La version 3.1 devrait être en ligne à la fin de l’année même si l’essentiel a été intégré dans la version lancée récemment. Avec la version 3, je crois que nous avons obligé Microsoft à se remettre au travail car il n’est plus question de laisser Internet Explorer freiner le Web comme ce fût le cas lorsqu’il a été en position de quasi-monopole, depuis 1999. Ainsi, nous travaillons à l’intégration de l’élément “video” promis dans HTML 5. La vidéo est un composant devenu indispensable sur le Web et nous voulons rester fidèle à notre mission en offrant à nos utilisateurs une méthode “non propriétaire” pour intégrer et/ou lire des vidéos sans passer par une brique propriétaire (Flash d’Abobe ou Silverlight de Microsoft). Notez qu’Internet Explorer 8 ne devrait pas intégrer cette balise…

Vnunet.fr : Selon vous, qu’est ce qui vous manque pour dépasser le taux de pénétration d’IE?
Tristan Nitot : Du temps! En Indonésie, Firefox enregistre un taux de pénétration de 50%. Plus près de chez nous, en Pologne, 40 %. En y regardant de plus près, de tels chiffres sont possibles sur des marchés plus petits qui n’ont pas été suffisament pris en compte par Microsoft. Chaque éditeur le dira, localiser des applications coûte cher et il est donc plus dur de couvrir certains pays ou marchés. Dans un tel contexte, le logiciel libre s’impose très rapidement et l’on ne peut que s’en réjouir.

Vnunet.fr : Dans un registre plus IT, Bill Gates se désengage de Microsoft. Est-ce un tournant pour Microsoft, selon vous? L’aviez-vous déjà rencontré?
Tristan Nitot :
Je ne l’ai jamais rencontré. Un tournant, je ne sais pas… (long silence). Mais si j’avais eu l’occasion de le croiser, je lui aurais dis qu’il était temps d’utiliser son intelligence, son argent et son influence pour faire des choses positives. Bill Gates a aidé à créer l’industrie de la micro-informatique, et c’est un bel accomplissement, mais il a passé ensuite l’essentiel de sa carrière à faire grossir Microsoft, aux dépens de la qualité de ses produits et de l’intérêt du public. Je crois que ça fait des années que cela a cessé de l’amuser. Une troisième étape s’ouvre pour lui d’un point de vue professionnel [la gestion de sa fondation humanitaire Bill et Melinda Gates, ndlr], et je lui souhaite beaucoup de réussite. Le défi est immense, mais il a des moyens formidables et beaucoup d’influence…

Vnunet.fr : En France, la loi Hadopi (lutte anti-piratage, ndlr) a fait couler beaucoup d’encre. Estimez-vous que les prochains débats parlementaires autour de ce texte seront aussi animés que ceux observés lors de l’examen de la loi DADVSI?
Tristan Nitot :
DADVSI et Hadopi sont deux lois bien différentes. Je souhaite toutefois qu’il y ait mobilisation de l’opposition même si son état actuel ne me pousse pas vraiment à faire preuve d’un grand optimisme. J’encourage vos lecteurs à se rendre sur Laquadrature.net, pour agir pour nos libertés et faire comprendre que l’intérêt de tous doit passer avant les intérêts particuliers de quelques industriels dépassés par les événements.

Vnunet.fr : Votre blog “Standblog.org” est toujours aussi actif. Avez-vous eu des propositions d’embauches émanant de la part de groupes IT ou de consulting?
Tristan Nitot :
Aucune proposition excitante depuis longtemps il faut dire qu’étant passionné par Mozilla, je n’ai guère le coeur d’aller chercher ailleurs… En ce qui concerne le Standblog, j’essaye de partager ce que j’apprends au jour le jour, tout en gardant du temps pour mon épouse Bénédicte et mes enfants. En fait, ce qui a disparu de mon emploi du temps chargé, c’est la télévision: je ne la regarde plus jamais! Vous vous rendez compte, je dois même répondre aux journalistes en vacances même le dimanche (Rires).

Vnunet.fr : Seriez-vous prêt à lâcher votre Nokia N800 contre un iPhone 3G
Tristan Nitot :
Oui ! En fait, j’aimerais avoir un iPhone avec Firefox Mobile dessus. Dommage qu’Apple interdise cela!

Vnunet : Si vous aviez un prix Nobel de l’informatique à remettre, ce serait à qui?
Tristan Nitot :
Ma réponse n’étonnera personne. Ce serait bien entendu Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web. Il a contribué de façon significative à mettre l’informatique dans les mains d’un grand nombre de gens et cela ne cesse de s’étendre. Le Web est une révolution qui a permis à chacun de s’impliquer dans le fonctionnement de la société, de créer et de participer à la vie du cyber-village mondial.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur