Trium Mondo : un Pocket PC GSM/GPRS

Mobilité

Après Sagem et son WA 3050, voici le Mondo de Trium, la marque “mobile” de Mitsubishi. Entre téléphone et PDA, le terminal est un Pocket PC compatible avec les réseaux GSM et surtout GPRS, ce qui lui permettra de surfer sur Internet. Attirant, mais il faudra attendre les premières offres des opérateurs pour connaître son prix de vente.

Début novembre, Sagem ouvrait le bal des PC de poche connectés au Web en présentant son WA 3050, un ordinateur de poche sous Windows CE (voir édition du 9 novembre 2000), un appareil qui devrait tirer parti du débit offert par le GPRS (entre 20 et 30 Kbits/s). Cette fois-ci, c’est au tour de Mitsubishi de présenter son petit nouveau, avec le Mondo, commercialisé sous la marque Trium. Le petit terminal (139,5 mm x 84 mm x 19 mm) est donc un hybride entre téléphone portable et Pocket PC. Il profite des fonctions de l’un et de l’autre, ainsi il est possible de faire du Wap, d’envoyer des fax, des SMS, mais aussi de recevoir des e-mails et surtout de surfer sur le Web. Toutes les possibilités de Windows CE sont là et la synchronisation avec les outils de la suite Office de Microsoft est assurée par la station d’accueil branchée au PC par un port USB. Le Mondo sait lire les formats MP3 et WMA et permet de consulter des livres électroniques… La totale !

Des caractéristiques techniques très proches de celles du Sagem

Du côté des caractéristiques techniques, on retrouve un processeur Intel StrongARM cadencé à 166 MHz, 16 Mo de Ram et 8 de Rom (extensible dans le futur, nous a-t-on précisé). L’écran tactile bénéficie de 16 niveaux de gris, l’autonomie annoncée est de 2,5 heures en mode communication et d’une centaine en veille. Des chiffres très proches de ceux du WA 3050 de Sagem, même le poids est similaire : 200 grammes, tout comme le prix annoncé hors abonnement, 1 000 euros (environ 6 500 francs). Les opérateurs devraient proposer des packs comprenant un abonnement, ce qui permettra d’acheter le Mondo à un prix inférieur. Une inconnue demeure : quand débutera vraiment le GPRS ? On l’attend avec impatience, même si son succès pourrait ne pas être aussi retentissant que prévu (voir édition du 26 décembre 2000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur