Trois nouvelles puces chez AMD

Mobilité

AMD fête à sa manière le deuxième anniversaire de l’Athlon, qui fut en son temps le premier processeur à atteindre le gigahertz. Le fondeur propose ainsi un Athlon 4 mobile à 1,1 GHz, un Duron mobile à 900 MHz et un Duron à 1 GHz, désormais premier processeur d’entrée de gamme à atteindre cette fréquence mythique. Ces nouveaux processeurs entraînent des baisses de prix impressionnantes sur les modèles antérieurs.

C’est en sortant un Athlon 4 mobile à 1,1 GHz qu’AMD fête le deuxième anniversaire de son processeur Athlon. Une période durant laquelle le fondeur de Sunnyvale est passé de 12,6 à 22 % de parts de marché selon Mercury Research. Un résultat annoncé par AMD, qui renchérit en soulignant que les ventes du deuxième trimestre 2001 ont établi un record inégalé depuis l’introduction de la société sur ce marché. C’est notamment par une course effrénée à la fréquence qu’AMD a réussi a coller au train d’Intel. Si, après avoir été le premier à atteindre le gigahertz, AMD a ralenti la cadence des hautes fréquences face au Pentium 4, l’architecte de l’Athlon n’en continue pas moins de rester compétitif avec ses processeurs mobiles et d’entrée de gamme. Ce nouvel Athlon 4 mobile 1,1 GHz n’échappe pas à la règle et rejoint presque le récent Pentium III-M cadencé à 1,13 GHz (voir édition du 31 juillet 2001). A la différence que l’Athlon 4 à 1,1 GHz est proposé à 425 dollars (463,16 euros) contre 625 dollars (681,12 euros) pour le processeur d’Intel. Autre différence, l’Athlon 4 est gravé en 0,18 micron contre 0,13 pour le PIII-M, ce qui rend ce dernier plus petit et donc plus facile à loger. Enfin, comme le SpeedStep d’Intel, AMD exploite PowerNow!, une technologie d’économie d’énergie qui permet de moduler la consommation du processeur en fonction des besoins. Selon AMD, PowerNow! permet de gagner jusqu’à 30 % d’autonomie. Pour le reste, pas de changements : 384 Ko de cache (256 pour le L2 et 128 pour le L1), compatibilité avec le Socket A et instructions multimédias 3DNow!. Compaq devrait être parmi les premiers constructeurs à proposer un Athlon 4 mobile 1,1 GHz dans ses Presario 1200 Series.

Baisses des prix en cascade

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, l’Athlon 4 mobile entraîne des baisses de prix impressionnantes sur les fréquences inférieures, baisses qui s’échelonnent entre -31 % pour le modèle à 1 GHz (290 dollars) et près de -15 % pour la version 900 MHz (230 dollars). Les écarts sont encore plus démonstratifs du côté du Duron mobile ou une nouvelle version fait également son apparition. L’introduction d’un Duron mobile à 900 MHz (dépassant ainsi les Celeron mobiles d’Intel “stoppés” à 850 MHz) à 130 dollars (141,67 euros) entraîne une baisse de plus de 49 % sur la version à 850 MHz, dorénavant à 100 dollars, et presque autant pour la puce à 800 MHz qui plonge à 90 dollars. Rappelons que, à fréquence égale, seuls le cache L2 à 64 Ko et le bus frontal à 200 MHz (contre 266) distinguent le Duron de l’Athlon. Si le Duron mobile s’approche du gigahertz, le Duron desktop vient, lui, de l’atteindre. En proposant le Duron 1 GHz pour ordinateur de bureau à 89 dollars (97 euros), AMD s’aligne ainsi sur le Celeron 900 MHz. Cette nouvelle fréquence entraîne, elle aussi, des baisses qui varient de plus de 39 % pour la version 950 MHz (74 dollars) à 24 % pour le processeur cadencé à 850 MHz (59 dollars). En mars 2000, AMD franchissait le gigahertz avec son Athlon. Aujourd’hui, c’est au tour du Duron, modèle d’entrée de gamme. Le champion du gigahertz devrait bientôt présenter un Athlon à 1,5 GHz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur