Trois nouvelles puces mobiles chez Intel

Mobilité

Le lancement du Centrino n’a pas freiné la production des processeurs mobiles non communicants. Intel annonce aujourd’hui trois nouvelles puces : un Pentium 4-M à 2,5 GHz et deux Celeron à 2,2 GHz et… 1,26 GHz.

A peine plus d’un mois après avoir lancé sa plate-forme mobile communicante Centrino (voir édition du 12 mars 2003), Intel annonce aujourd’hui trois nouveaux processeurs mobiles : un Pentium 4-M et deux Celeron. L’horloge du nouveau P4-M est cadencée à 2,5 GHz, soit 100 MHz de plus que le précédent modèle. C’est là l’évolution essentielle de ce processeur gravé en 130 nanomètres (0,13 micron) et doté de 512 Ko de mémoire cache.

Côté Celeron, le numéro un des fabricants de microprocesseurs propose un nouveau modèle à 2,2 GHz et un autre à… 1,26 GHz. Si l’on comprend le choix évolutif du premier, qui monte en fréquence de 200 MHz, on perçoit moins l’intérêt du second qui vient seulement remplir une case inoccupée dans la grille tarifaire du fondeur, arrêtée au Celeron mobile 1,5 GHz. Disons que ce nouveau Celeron à vélocité réduite se destine essentiellement aux mini-ordinateurs portables (sub-notebook).

Des tarifs à ajuster

Le P4-M à 2,5 GHz est proposé à 562 dollars. Un tarif élevé, notamment face à la solution Centrino dont les performances, à fréquences inférieures, sont unanimement reconnues. Le Centrino à 1,5 GHz est ainsi commercialisé à 506 dollars, soit 56 dollars de moins que le P4-M à 2,5 GHz qui ne dispose pourtant pas de composants communicants Wi-Fi. Les tarifs des Celeron 2,2 et 1,26 GHz sont respectivement fixés à 149 et 107 dollars. Le Celeron à 1,26 GHz est ainsi plus cher que la version à 1,6 GHz, proposée à 96 dollars… Intel devrait cependant mettre prochainement à jour sa grille tarifaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur