Truffle 100 : le cloud, moteur des éditeurs de logiciels en Europe

CloudGestion cloudRégulations
podium-truffle-100

Huitième classement Truffle 100 des éditeurs de logiciels en Europe : la tendance est à la concentration avec 53% du chiffre d’affaires généré par les 5 premiers éditeurs. Les investissements R&D s’intensifient en direction du cloud.

Truffle Capital* publie le 8ème Truffle 100 Europe, le classement des 100 premiers éditeurs de logiciels européens.

Ce classement annuel est réalisé avec l’aide des cabinets CXP et IDC dont fait partie l’analyste Bo Lykkegaard.

Celui-ci commente : “L’industrie du logiciel a poursuivi sa bonne dynamique malgré les difficultés économiques, avec une croissance de plus de 10% sur l’année .”

Les 10 premiers éditeurs de ce classement sont les mêmes qu’en 2012. On retrouve ainsi SAP, Dassault Systems et Sage sur le podium.

Hexagon, quant à lui, s’empare de la quatrième place à la place de Wincor Nixdorf (cinquième). Suivent ensuite Asseco Groupe, et Software AG (qui se sont échangés leurs places par rapport à l’année précédente).

Datev, Wolters Kluwer et Swift sont eux 7, 8 et 9ème du classement.

Ce huitième Truffle 100 montre aussi que la tendance est à nouveau à la concentration avec 53% du chiffre d’affaire généré par les 5 premiers éditeurs.

D’autre part, 90% de ce chiffre d’affaires est assuré par les sociétés qui sont cotées en bourse.

D’après ce que rapporte Silicon.fr, le chiffre d’affaires des 100 premiers éditeurs européens est en hausse : 41,1 milliards d’euros contre 37,2 milliards en 2011 (et 30,9 en 2010), conséquence de la progression de 4% (selon IDC) de la demande en logiciels en Europe.

Mais les bénéfices tombent à 5,8 milliards contre 6,6 milliards précédemment (-8,7%). Ils retrouvent leur niveau de 2010.

Si ce tassement peut s’expliquer par les difficultés économiques que traverse la région, il résulte avant tout de la pression concurrentielle croissance sur le marché du logiciel et “des efforts des éditeurs pour développer la prochaine génération de logiciels, en mode Saas”, selon Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital.

Nous traversons une période critique pour l’industrie, une période qui nécessite des investissements importants”, ajoute-t-il.

De facto, les investissement R&D du Top 100 ont progressé de 20 % en un an, atteignant 6,8 milliards d’euros. Plus que les profits réalisés : tout un symbole.

Notons que la part des éditeurs français dans le CA du Truffle 100 augmente. Elle passe de 4,04 milliards à 4,35 milliards (+7,6%) et occupe désormais 10,6% du CA total avec 19 acteurs contre 17 en 2011.

La France se maintient au 3e rang devant la Suède (5,7% du CA pour 9 entreprises) et les Pays-Bas (5,4% du CA et 7 acteurs).

L’Allemagne (49,4% avec 14 sociétés dont SAP qui génère à lui seul près de 39% du CA) et le Royaume-Uni (16,6% avec 22 éditeurs) continuent d’occuper les deux premières places.

Le nombre d’emplois chez les éditeurs du Top 100 a progressé de 6%, en 2012 (avec près de 63 300 salariés).

Des embauches qui devraient se poursuivre en 2014 : 93% de éditeurs prévoyant de recruter (81% précédemment).

“Avec 10% de croissance l’an dernier et des prévisions comprises 5 et 15% en 2014, les entrepreneurs européens du logiciel restent optimistes, dans un contexte de mutation complexe vers de nouveaux business-modèles, qui obligent les éditeurs à se réinventer en vendeurs d’abonnement, à l’heure du cloud, du SaaS, et de la mobilité”, indique Bernard-Louis Roques.

Le cloud est considéré comme la tendance la plus porteuse par 80% des éditeurs, suivi des applications mobiles pour 55% d’entre eux.

*Full disclosure : Truffle Capital est actionnaire de NetMediaEurope, éditeur d’ITespresso.fr.

——–Quiz——–

Connaissez-vous les grands groupes français du web ?

———————-

Crédit image : dslaven pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur