Truffle 100 : croissance à deux chiffres dans l’industrie du logiciel mais des nuages noirs au loin

Marketing

Le classement 2012 des 100 premiers éditeurs de logiciels montre un manque de dynamisme global. Mais le secteur continue de recruter malgré les difficultés et les financements qui se tarissent.

Manque de financement, rareté des opérations fusion-acquisition, manque d’initiative pour l’expansion internationale…Le tableau du marché des éditeurs de logiciels en France, dressé dans la dernière livraison du “Truffle 100 France”, montre une certaine atonie dans l’industrie.

“La dynamique du secteur se poursuit mais plus lentement avec un chiffre d’affaires total en croissance”, indique néanmoins le communiqué : 7,7 milliards en 2011 contre 6,6 milliards en 2010 globalement (5,2 milliards en 2011 contre 4,7 milliards d’euros en 2010 pour le chiffre d’affaires du Truffle 100).

“Avec une croissance de 10% dans le domaine du logiciel, il n’y a rien d’exceptionnel”, commente Bernard-Louis Roques, Directeur général de Truffle Capital.

Par rapport au classement 2010, 28 éditeurs ont progressé (16 en 2010), 12 ont conservé leur place (15 en 2010), 49 ont perdu au moins une place (54 en 2010) et 5 sont sorties du classement (12 en 2010) dans la nouvelle mouture du Truffle 100.

Le top 5 ne change guère de configuration par rapport à l’an passé (en prenant en compte le chiffre d’affaires “Edition”) : Dassault Systèmes reste leader (1,78 milliard d’euros), puis vient Murex (318 millions), Sopra Group (275 millions), Cegid (232 millions) et Axway (217,2 millions).

Le cinquième éditeur du classement réalise un chiffre d’affaires de 19,3 millions d’euros et 7,3 millions pour le centième. Sachant que derrière, on trouve plusieurs centaines d’éditeurs qui réalisent un chiffre d’affaires en dessous de 7 millions (et absents du Truffle 100).

9 éditeurs sont entrants dans le classement Truffle 100 : Axway, Emailvision, Sidetrade, Eve, Talentsoft, NP6, Mismo Informatique, Winpharma et Infotel.

Un nombre équivalent sont sortants : Delta Informatique (rachetée par Sopra Group), Fimasys (rachetée par Linedata Services), mais aussi Group Sab, Business Document, Ivalua, Sydel, Wedia, Temis et Euroweb.

Bonne nouvelle sur le front de la création d’emplois malgré un contexte macro-économique toujours aussi difficile : l’effectif total des sociétés, ainsi que celui de R&D, progresse à 63 070 en 2011 (57 490 en 2010). Avec un nombre de chercheurs qui reste globalement constant depuis 2006 (environ 11 500).

Toujours à l’occasion du Truffle 100, on perçoit les grande tendances : cloud, applications mobiles, gestion des processus métier, collaboratif, dématérialisation documentaire, virtualisation, “décisionnel light”…Dans ses divers défis, celui de l’informatique en nuage semble le plus important.

“Il représente entre 3 et 5% du chiffre d’affaires du Truffle 100. Et cela reste souvent du modèle hébergé classique”, considère Bernard-Louis Roques (le logiciel est disponible via une interface Web sur les serveurs du client, sans dimension de cloud natif).

Le DG de Truffle Capital perçoit également des signes avant-coureurs de difficultés en raison de l’essoufflement du marché, en partie lié au manque de financement.

“Les éditeurs commencent à craindre une raréfaction, voire une pénurie du financement, avec des craintes de rabotages du Crédit Impôt Recherche (CIR) et des Fonds Communs de Placements dans l’Innovation (FCPI)”, souligne-t-il dans son éditorial.

Méthodologie du palmarès
En collaboration avec le fonds Truffle Capital (actionnaire de NetMediaEurope, éditeur d’ITespresso.fr) et du CXP (Centre d’expertise des progiciels), le palmarès Truffle 100 est réalisé à partir d’une enquête par questionnaire. Les entreprises participantes ont déclaré respecter les critères de participation. Le Palmarès a été réalisé sur la base des données transmises par chaque entreprise participante, éventuellement complétées dans certains cas par des sources extérieures. Certaines données, de nature confidentielle, sont traitées uniquement de façon agrégée. Le questionnaire de participation au palmarès est disponible sur le site www.truffle100.com. Les entreprises souhaitant participer peuvent s’inscrire à tout moment (source Truffle Capital).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur