Turbolinux cède sa distribution Linux

Cloud

Confronté à des problèmes financiers, l’éditeur Turbolinux vient de se séparer de sa distribution Linux. C’est désormais le japonais Software Research Associates qui en assurera le développement et la commercialisation. De son côté, Turbolinux annonce se recentrer sur les logiciels d’administration de serveurs.

L’éditeur Turbolinux, déjà très présent sur le marché asiatique, vient de céder ses droits sur sa distribution Linux à l’éditeur japonais Software Research Associates (SRA). La société sera une division de SRA. Cette dernière indique vouloir garder à la fois le nom de la société et la marque Turbolinux. Le japonais s’engage à poursuivre le même service auprès des clients actuels de Turbolinux.

Il y a peine deux mois, Turbolinux rejoignait Caldera, Suse et Conectiva au sein du consortium d’éditeurs United Linux, afin de développer une seule distribution du système Open source autour d’un noyau commun (voir édition du 30 mai 2002). Une alliance censée faire des économies, surtout après une année 2001 très difficile, qui a vu nombre de distributeurs Linux afficher des résultats en baisse. Software Research Associates ne remet pas en question cette alliance et souhaite poursuivre ce projet.

Un recentrage vers l’administration serveur

En février 2001, Turbolinux rachetait la société de services Linuxcare, détenant ainsi un beau portefeuille d’investisseurs comme Dell, Intel, Sun, Compaq, Fujitsu, Hitachi, IBM… Un mois après, la société américaine renonçait à un introduction en Bourse qui devait pourtant lui permettre de lever près de 60 millions de dollars.

Aujourd’hui, Turbolinux souhaite recentrer ses activités autour des outils d’administration de serveurs avec notamment son logiciel multiplates-formes PowerCockpit. Un changement de nom de la société est d’ores et déjà prévu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur