TweetDeck laisse des plumes sur mobile

Cloud
Twitter Tweetdeck

L’application mobile TweetDeck pour Android et iOS disparaîtra des radars en mai. Twitter, son propriétaire, va concentrer ses efforts sur l’interface Web.

Rachetée par Twitter en mai 2011 pour 40 millions de dollars, l’application TweetDeck ne devrait bientôt plus subsister que dans sa version Web, codée en HTML5.

Si l’échéance n’est pas encore actée pour les clients de bureau (Windows et Mac OS X), la transition sera effective d’ici le mois de mai dans la sphère du mobile.

Au même titre que les applications natives pour iOS et Android, la version “universelle” basée sur la technologie Adobe Air tirera sa révérence.

En l’absence de mises à jour depuis plusieurs mois, elle répondait plus aux exigences de l’API Twitter, renouvelée en septembre dernier.

En faisant place nette à l’interface Web, développée initialement pour le navigateur Google Chrome, Twitter segmente plus sensiblement son approche entre desktop et mobile.

Au fil du temps, les usages se sont effectivement différenciés entre TweetDeck, essentiellement utilisé sur les ordinateurs de bureau, et l’application Twitter officielle, privilégiée des mobinautes.

C’est ce distinguo qui prévaudra pour la suite des opérations.

Les améliorations en matière de multimédia, notamment autour de la vidéo, seront ainsi réservées au client Twitter, sur smartphones et tablettes, alors que TweetDeck bénéficiera de fonctionnalités orientées recherche sémantique et consultation de flux multiples.

En outre, Facebook disparaîtra de la liste de compatibilité.

La prise de distance s’accentue vis-à-vis du concurrent HootSuite, qui mise quant non seulement sur le code natif, mais aussi sur l’intégration d’un maximum de réseaux sociaux et de solutions tierces (YouTube, Instagram, SlideShare, WordPress…)

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Twitter ?

Crédit photo : Gerald Marella – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur