Twenga intègre le programme Régie Locale AdWords : les temps changent

E-commerceMarketingPublicité
twenga-solutions-smb-partners-google-adwords
3 0

E-Commerce Paris 2015 : Twenga, qui fournit des solutions publicitaires pour les sites marchands, adhère au programme Régie Locale AdWords de Google.

Twenga a vraiment changé. En basculant son modèle de moteur de shopping vers le business AdTech, la société Internet accepte désormais de collaborer avec son rival d’antan : Google.

A l’occasion du salon E-Commerce Paris, elle annonce une « alliance stratégique » avec la firme Internet dans le domaine de la publicité et devient membre du programme Régie Locale AdWords.

A travers cette alliance autour de la plateforme de publicité de référence de Google, Twenga Solutions veut proposer à sa base clientes de sites e-commerce (de petite et moyenne taille) un levier pour augmenter leur visibilité sur le Web et optimiser leurs dépenses publicitaires : création de comptes en ligne, configuration de campagnes, suivi et optimisation de la performance…

C’est un rapprochement logique compte tenu des nouvelles solutions publicitaires commercialisées par Twenga : Smart BID permet de gérer des enchères automatisé pour AdWords tandis que Smart FEED constitue un outil similaire pour traiter les campagnes Google Shopping.

Twenga fait désormais partie de la douzaine de partenaires AdWords en France ayant intégré le programme Régie Locale Google AdWords : Concept Multimedia/Logic-Immo, Figaro Classifieds, Geolid, NRJ Global Regions, Orange / Ma publicité locale, Publicis Webformance, Regicom, Solocal Group, Groupe Sud-Ouest et Visibleo).

La société, présidée par so-fondateur Bastien Duclaux, revendique plus de 4000 clients sur ses solutions d’acquisition d’audience conçues pour l’e-commerce.

Lorsque Twenga concentrait son développement autour de son shopbot, elle a fait partie d’un groupe de firmes Internet ayant attaqué Google Shopping devant la Commission européenne pour « concurrence déloyale ».

Depuis son « pivot » initié en 2011, elle a pris du recul sur le sujet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur