Twice entre dans le giron d’eBay quand PayPal en sort

E-commerceMarketing
ebay-twice
4 14

Spécialisé dans la revente de vêtements en ligne pour le compte de particuliers, Twice passe dans le giron d’eBay, qui cherche à développer sa propre offre.

La réorganisation se poursuit chez eBay.

Après avoir redonné son autonomie à PayPal, annoncé 2 400 suppressions de postes et cédé sa division Enterprise à deux fonds d’investissement, le groupe e-commerce consolide son activité Marketplaces avec l’acquisition de Twice.

Cette start-up fondée en 2012 à San Francisco s’est spécialisée dans la revente de vêtements en ligne pour le compte de particuliers. Ces derniers envoient gratuitement la marchandise par voie postale et Twice se charge du reste, en prélevant au passage une commission.

eBay met la main non seulement sur un portefeuille de « plusieurs centaines de milliers de clients », mais aussi sur une plate-forme technologique… et sur des talents. Une dizaine d’employés sur les 40 sollicités à temps plein par Twice rejoindront les équipes de la multinationale en Californie. Les deux cofondateurs Calvin Young et Noah Ready-Campbell – passés par Google entre 2010 et 2011 – seront du voyage.

Ce modèle de mise en vente pour le compte des internautes a séduit les investisseurs : Twice a levé plus de 23 millions de dollars en trois tours de table, auprès de références telles qu’Andreessen Horowitz (source CrunchBase).

eBay s’appuiera sur les technologies de la jeune pousse pour développer son propre service de revente en ligne, baptisé Valet et accessible via un site ou une application mobile.

« Plus de 100 000 utilisateurs » s’en sont déjà servi, dont 30 % à 40 % « plusieurs fois ». Ce qui reste une faible proportion des quelque 157 millions de comptes actifs revendiqués par eBay au 30 juin 2015.

Il est pourtant crucial de convertir un maximum de ces internautes en vendeurs ; le modèle économique de la place de marché en dépend. Valet a justement été créé pour accompagner ceux qui n’osent pas franchir le pas, souvent pour des questions de complexité.

Pour l’heure, eBay est associé, dans ses démarches, à deux centres logistiques qui collectent les objets déposés ou expédiés par les vendeurs, avant de les photographier, de rédiger des descriptions, de déterminer des prix et de publier les annonce, pour une durée maximum de 3 semaines.

Les vendeurs touchent entre 60 % et 80 % du montant de la vente, selon le prix final. Les invendus sont retournés sans frais, sachant que certaines catégories d’objets – notamment ceux considérés trop fragiles – ne sont pas tolérées.

Dans son processus d’automatisation des mises en vente, eBay compte sur la plate-forme technique de Twice et plus particulièrement sur le dénommé Vulcan. Ce logiciel de gestion installé sur des centaines de points de contrôle permet entre autres de retoucher des photos sans intervention humaine.

Les services de Twice fermeront leurs portes d’ici à fin juillet, après une liquidation totale et un retour des marchandises non écoulées, précise Forbes, à l’appui d’un e-mail envoyé par Jordan Sweetnam, vice-président à « l’expérience vendeur » chez eBay.

Crédit photo : 2nix Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur