Twilio bondit en Bourse mais le timing était serré

BourseEntreprise
twilio-IPO-reussie
3 0

Twilio, fournisseur de solutions de communication dans le cloud, est monté en flèche pour son premier jour au NYSE. Mais le Brexit va calmer les ardeurs.

Twilio a bouclé une première journée saisissante de cotation au New York Stock Exchange (NYSE). Le fournisseur américain de solutions de communication dans le cloud, qui s’appuie sur des API pour proposer des fonctions personnalisées aux apps mobiles, a terminé la séance à 28,79 dollars.

C’est une envolée d’environ 92% par rapport au prix initialement retenu (15 dollars). Mais c’était avant le Brexit…Pas sûr que Twilio tiennent la route au regard des marchés financiers affolés par le résultat du référendum au Royaume-Uni portant sur l’Europe.

Twilio est parvenu à lever 150 millions de dollars en plaçant 10% de son capital au flottant. Sa capitalisation boursière se situe autour de 2,4 milliards de dollars.

Au 31 mars 2016, la société californienne revendiquait une base de 28 600 clients actifs (comme WhatsApp/Facebook, Uber ou Coca-Cola) mais elle n’est pas rentable.

Plus globalement, le cas Twilio est atypique en Bourse. Son IPO survient après un période glaciaire d’introduction aux Etats-Unis. Les derniers dossiers les plus emblématiques remontent à fin 2015 avec Square (le fournisseur de solutions de paiement sur mobile de Jack Dorsey, par ailleurs dirigeant de Twitter).

Sur le segment tech aux USA, les sociétés ont levé 322 millions de dollars par la Bourse depuis le début de l’année. C’est un sérieux ralentissement par rapport au premier semestre 2015, on évoquait des levées de fonds lors des passages en Bourse d’un montant global de 3,5 milliards de dollars.

Une fenêtre IPO a été ouverte par l’audacieux Twilio mais elle va probablement se refermer rapidement en attendant que les conditions de marché soient plus calmes. Le temps de digérer le Brexit…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur