Twitpic baisse le rideau en accusant Twitter

Régulations
twitpic-fermeture

La start-up Twitpic (partage de photos et de vidéos lié à Twitter) va fermer ses portes, en arguant d’un souci de dépôt de marque qui l’oppose à la plateforme de microblogging.

Aux Etats-Unis, Twitpic va fermer ses portes fin septembre en invoquant la pression juridique de Twitter qui devient insupportable.  Depuis six ans, la start-up, installée à Charleston en Caroline du Sud, développe un service de partage de photos et de vidéos rattaché à la plateforme de microblogging. Depuis, Twitter a monté son propre service dans ce sens en acquérant Vine.

Twitpic et Twitter ne parviennent pas à s’entendre sur la marque “Twitpic” que la start-up éponyme voudrait déposer. Mais Twitter s’y oppose considérant qu’il s’agit d’une violation de sa propre marque. En cas de persistance dans cette démarche relative à la propriété intellectuelle auprès de l’Office des brevets américain (USPTO), Twitter menace Twitpic de couper l’accès à ses interfaces de programmations (API). Un passage obligatoire pour tout éditeur tiers qui veut monter une passerelle avec le service Twitter.

“Twitpic fermera ses portes le 25 septembre”, annonce le fondateur Noah Everett, dans une contribution blog. Néanmoins, les utilisateurs pourront rapatrier leurs photos et vidéos avant interruption du service.

Il arrive que Twitter rencontre des soucis avec des éditeurs tiers qui surfent sur le succès du réseau social (271 millions d’utilisateurs “actifs” à fin juillet). C’était le cas avec l’application mobile UberTwitter.

Sinon, Twitter peut prendre une solution plus radicale : racheter la start-up pour éviter les éventuels conflits d’intérêts. C’était le cas pour TweetDeck.

Quiz : Connaissez-vous vraiment Twitter ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur