Twitter : ce bouton « Edit » qui pose toujours question

MarketingSocial Media
4 7

Jack Dorsey, le patron de Twitter, confirme réfléchir à intégrer un bouton permettant l’édition de tweets. Mais ce n’est pas si simple…

« Vous ne pouvez pas modifier un tweet déjà publié, mais vous pouvez le supprimer. »

Cette mention, qui figure dans le centre d’assistance de Twitter, rubrique « Questions fréquemment posées par les nouveaux utilisateurs », restera-t-elle encore longtemps d’actualité ?

On peut en douter au vu des aspirations de Jack Dorsey.

Le fondateur et principal dirigeant du réseau social a confirmé réfléchir à la mise en place d’un bouton qui permettrait d’éditer des tweets.

Il l’a fait dans le cadre d’un appel à ses quelque 4 millions d’abonnés pour leur demander ce qu’ils souhaitent voir apparaître ou améliorer en 2017 sur Twitter – une démarche similaire à celle lancée par Brian Chesky pour Airbnb.

Parmi les suggestions des utilisateurs, renforcer les méthodes de signalement des harceleurs, optimiser la présentation des conversations, créer plusieurs des timelines différenciées en fonction des centres d’intérêt ou encore permettre la sauvegarde de tweets (« bookmark »). Et donc ce fameux bouton « Edit ».

À en juger les nombreuses remarques de Jack Dorsey, ce n’est pas si évident. Doit-on permettre la modification uniquement pour les comptes vérifiés ? Limiter le laps de temps pendant lequel un tweet peut être édité ? Et dans le même esprit, comment gérer la problématique des retweets et des intégrations de contenus sur des sites et applications tiers ?

On pourrait parler d’un serpent de mer, tant la question revient régulièrement, parfois à l’initiative de personnalités, comme Kim Kardashian, qui avait soumis l’idée à Twitter au mois d’octobre. Jack Dorsey avait répondu : « Bonne idée ! »

kardashian-edit

kardashian-edit-dorsey

Dans le même temps, le chef de produit Kevin Weil avait laissé entendre, lors de la conférence Code/Mobile, qu’un bouton « Edit » n’arriverait pas de sitôt, au regard des « risques induits pour l’expérience utilisateur dans son ensemble ».

On soulignera que Facebook à fait le choix du compromis en autorisant l’édition sans restriction… tout en affichant l’historique des modifications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur