Twitter : le départ de Dick Costolo agite les investisseurs

BourseEntrepriseMarketingSocial Media
twitter-investisseurs
3 0

Billets d’humeur, stratégies boursières… La température monte chez les investisseurs depuis l’annonce du remaniement à la tête de Twitter.

Le 11 juin dernier, le cours de l’action Twitter – cotée sur le NYSE – s’était envolé de près de 10 % en cours de séance, avant que le soufflé ne retombe dans les échanges d’après-Bourse.

Cet emballement était lié à l’annonce faite dans la journée par le site de micro-blogging : son CEO Dick Costolo, en poste depuis fin 2008, quittera ses fonctions le 1er juillet prochain. En attendant la nomination d’un successeur, l’intérim sera assuré par Jack Dorsey, cofondateur de Twitter.

Officialisé sur fond de résultats financiers jugés insuffisants (difficultés à recruter de nouveaux membres, à fidéliser la base existante…), ce remaniement a délié les langues des investisseurs.

Plusieurs d’entre eux se sont exprimés ouvertement ces derniers jours pour critiquer la communication de Twitter. Pour Chris Sacca, qui fut l’un des premiers à mettre ses billes dans le réseau social, il est difficile, dans l’état actuel, de déterminer vers où se dirige le navire.

Dans un billet intitulé « Ce que Twitter dit et ce que les investisseurs entendent », il ajoute que certaines déclarations faites par le duo Costolo – Dorsey lors de l’annonce du passage de témoin ont « encore plus miné la confiance des investisseurs ». Tout en précisant que Twitter « doit remettre en question même ce qui lui paraît acquis » ; par exemple en revoyant son fonctionnement interne, avec de plus petites équipes.

Comme beaucoup de ses homologues, Chris Sacca accueille favorablement l’officialisation de Project Lightning, cette initiative qui va consister à mettre en avant des photos et des vidéos pour illustrer les tendances d’actualité. Annoncé jeudi après les révélations de Buzzfeed, le service sera lancé « dans les prochains mois ». Sur les smartphones, les images occuperont tout l’écran.

Comme le note Reuters, l’agitation des investisseurs se fait aussi ressentir en Bourse. Quand bien même le cours de Twitter a chuté de plus d’un tiers depuis l’annonce de ses derniers résultats financiers en avril (il a même atteint mardi dernier son plus bas sur un an, à 33,51 dollars), les traders semblent miser sur un rebond à court terme.

Depuis le mois de mai, les options binaires sont de plus en plus achetées à la hausse (call) : 70 % de contrats supplémentaires par rapport aux achats à la baisse (put). Et lesdites options sont à courte échéance, en l’occurrence le mois de juillet, quand Twitter annoncera son bilan trimestriel.

Les achats à la baisse portent généralement davantage de valeur, ceux qui émettent les actions étant prêts à payer davantage pour couvrir les risques de pertes. Il se passe l’inverse pour Twitter ; ce qui laisse penser, selon les analystes, qu’un événement majeur tel un rachat pourrait survenir dans les prochaines semaines.

Crédit photo : Cindy underwood – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur