Twitter expérimente les campagnes télé 2.0 avec TF1

MarketingPublicitéRégulations

Pour intensifier la monétisation de son audience en France, Twitter expérimente, avec TF1, le marketing en temps réel, via des vidéos sponsorisées assorties de spots publicitaires.

Engagé dans une démarche de consolidation de son modèle économique, Twitter compte intensifier la monétisation de son audience en introduisant, sur sa plate-forme de micro-blogging, des vidéos sponsorisées accompagnées de spots publicitaires.

Pour attirer les investissements réalisés par les annonceurs sur la télévision traditionnelle, le réseau social explore plus particulièrement la dimension du marketing en temps réel, basé sur l’engagement et l’interaction des internautes.

Un objectif : inclure pertinemment les marques dans les conversations des twittos, en fonction de leur profil (comptes suivis, centres d’intérêt repérés notamment par les hashtags…), mais aussi du contexte, notamment l’actualité et les ‘trending topics.

Initiée aux États-Unis sous le nom de “Twitter Amplify”, la phase de test s’est ensuite étendue au Canada et au Japon. Le tour d’Europe commence ce lundi par la France, en partenariat avec TF1 Publicité.

Directeur des contenus sponsorisés et parrainages chez Twitter, Glenn Otis Brown donne à l’AFP l’exemple d’un match de l’équipe de France de football.

Lorsqu’un joueur marque, TF1, diffuseur officiel des rencontres, envoie à tous ses ‘followers’ un tweet contenant un lien vers le but en vidéo : d’une durée maximale de 30 secondes, le clip est précédé par un spot publicitaire de 8 secondes.

Le groupe audiovisuel estime que ses tweets “seront [ainsi] amplifiés et apparaîtront dans le fil de beaucoup d’autres abonnés“.

En l’occurrence, jusqu’à 8 millions de Français, selon les dernières estimations de Twitter : l’audience aurait progressé de 150% entre 2011 et 2012, le nombre de messages envoyés triplant dans le même temps.

Le prolongement qui s’instaure là entre télévision et réseaux sociaux pourrait conduire les deux médias à réinventer leur relation avec les utilisateurs.

Twitter annonçait d’ailleurs, la semaine passée, une acquisition stratégique en ce sens, portant sur la société Internet Trendrr, spécialisée dans l’analyse, à travers les réseaux sociaux, des données associées aux programmes télévisés.

Cette même logique semble avoir conditionné la nomination, en tant que directeur général pour les activités du groupe en France, d’Olivier Gonzalez, ancien DG du groupe Hi-Media Advertising, spécialisé dans la monétisation de l’audience numérique par la publicité et les paiements.

A noter que Facebook projette lui aussi d’introduire un tel format de spots publicitaires sur sa plateforme.

Il est question d’une durée maximale de 15 secondes, soit tout juste le temps maximum d’une mini-vidéo diffusée via Instagram (fonction ajoutée en juillet dans l’application mobile).

En avril dernier, l’institut d’audience Nielsen synthétisait la situation du marché de la publicité TV via son étude trimestrielle Global AdView Pulse : en 2012, les investissements liés au média télévisuel ont augmenté de 4,3%, s’élevant à 350 milliards de dollars dans le monde.

nielsen-publicite

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Twitter ?

Crédit photo : Kostenko Maxim – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur