Twitter ferme en 2017 : fausse alerte

MarketingSocial Media
twitter-rumeur-fermeture
2 3

La direction a dû couper court à la rumeur d’une fermeture prochaine de Twitter. Mais le buzz continue…

Twitter n’avait pas le choix. La société Internet de Jack Dorsey a dû démentir que son service communautaire n’allait pas fermer ses portes en 2017. Une rumeur persistante dans ce sens a déferlé sur les réseaux sociaux.

La Bourse n’a pas été affolée pour autant mais il fallait couper court à cette hypothèse peu plausible. « Il n’y a absolument aucune vérité là-dedans », a tranché un porte-parole de Twitter, interrogé par Reuters.

Pourtant, le hashtag #SaveTwitter a commencé à se propager jeudi matin au point de maintenir un fil en continu de réaction de « twittos » plutôt incrédules et sarcastiques.

Quel est l’origine de ce buzz qui est monté en puissance autour de la fin annoncée de Twitter ? Difficile de remonter à la source et trouver l’auteur de ce hoax.

Il pourrait s’agir d’un acte de revanche d’un membre en particulier ou d’un groupe à l’encontre après une éventuelle exclusion du réseau social en lien avec un dérapage ou un acte de censure…

Une rumeur sur la disparition de Twitter n’a jamais pris une telle ampleur. En dehors des pannes techniques ponctuelles (et encore, les twittos de déchaînent sur les autres réseaux sociaux en raison de l’indisponibilité du service).

Au dernier pointage survenu fin juillet, Twitter revendique 313 millions d’utilisateurs dans le monde.

La plateforme de micro-blogging fait régulièrement l’objet de spéculations plus ou moins réalistes. Début août, une rumeur courrait selon laquelle Steve Ballmer, ex-CEO de Microsoft, et le prince saoudien Al-Walid bin Talal s’associeraient pour prendre le contrôle de la société Internet dirigée par Jack Dorsey (sachant que les deux hommes d’affaires disposent déjà de plus de 9% du capital de la société).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur