Twitter : la BBC veut couper le sifflet à ses artistes

Cloud

Suite à plusieurs fuites sur Twitter révélant l’avenir de ses programmes, la chaîne britannique BBC penserait à interdire à ses artistes et scénaristes de parler de leur travail sur les réseaux sociaux.

La séparation entre usage privé des réseaux sociaux et vie professionnelle devient très floue, comme l’a découvert la BBC après que plusieurs fuites sur Twitter ont ruiné ses plans marketing, explique le quotidien britannique The Guardian.

La chaîne réfléchirait du coup à ajouter aux contrats de ses “talents” – artistes et autres scénaristes en particulier – une clause leur interdisant de parler de leur travail sur les réseaux sociaux.

Cela permettra d’éviter les révélations sur l’intrigue des futurs épisodes de ses séries (dits “spoilers“), ou les contenus et invités de ses prochaines émissions.

Parmi les affaires qui pourraient précipiter ce changement, la chanteuse Sophie Ellis-Bextor a ainsi dévoilé sur son flux Twitter que Sting (le chanteur du groupe The Police) allait participer avec elle à une nouvelle comédie de la BBC baptisée “Life’s Too Short“.

Les renouvellements de deux fictions de la chaîne ont également été annoncés sur le site de micro-blogging par des membres de leurs castings, avant que la chaîne ne souhaite rendre l’information publique.

Un cadre “haut placé à BBC Vision, le département qui s’occupe de la production de contenus télévisuels” a confié au Guardian pourquoi ces fuites posaient problème à la chaîne publique  britannique : “Twitter peut être très perturbateur quand les artistes tweetent sur leur participation à une émission, ou annoncent une commande avant que la chaîne ne soit prête à s’engager définitivement“.

Il précise que “les groupes de médias ont de nombreuses raisons pour vouloir retarder une annonce à la presse. Par exemple si l’accord n’est pas finalisé, ou les contrats signés. Ou même, souvent, si la chaîne veut faire un gros “splash” avec une super annonce à un moment particulièrement opportun. Un tweet aléatoire peut alors voler à un artiste une fanfare potentiellement beaucoup plus bruyante“.

Notons que, depuis trois ans, la BBC possède un “Guide sur l’utilisation des réseaux sociaux par ses employés“, qu’elle encourage ses “talents”, et leurs agents, à lire. Il ne semble pas très suivi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur