Twitter, le meilleur média sur le scoop Oussama Ben Laden

Cloud

Twitter s’est retrouvé en première ligne des médias pour suivre la mort de l’ennemi public numéro un aux Etats-Unis. Un canal qui a fait du bruit des Etats-Unis jusqu’au Pakistan.

Une fois de plus, Twitter a devancé les médias traditionnels en révélant la mort d’Oussama Ben Laden, à la suite d’une attaque commando au Pakistan menée par les Etats-Unis.

Dès dimanche soir, Dan Pfeiffer, le directeur de la communication de la Maison-Blanche, annonce sur Twitter que Barack Obama compte s’adresser prochainement à la Nation (“POTUS to address the nation tonight at 10:30 PM Eastern Time”).

Une course s’engage alors sur les différents réseaux sociaux sur le contenu possible du discours du Président des Etats-Unis.

C’est par le biais d’un autre tweet qu’on apprend le scoop avant même l’apparition télévisée de Barack Obama.

“On m’a dit de source fiable qu’ils ont tué Oussama Ben Laden. Bon sang!”, diffuse par tweet Keith Urbahn, qui était considéré comme l’un des bras droits du secrétaire d’Etat de la Défense Donald Rumsfeld sous la présidence de George W. Bush.

Après le discours du Président américain, la “tweetosphère” a littéralement surchauffé.

Entre le dimanche soir (22h45) et lundi matin (2h20, heure de New York), on recensait une moyenne de 3000 tweets générés par seconde.

Cette tranche horaire constitue la plus longue durée au cours de laquelle le plus important volume de tweets a été déposé.

“Facebook et Twitter deviennent rapidement des standards de communication”, commente Zeus Kerravala, analyste chez Yankee Group. “C’est comme de la communication sous l’emprise du crack : dès qu’on y goûte, on ne peut pas revenir en arrière.”

Hallucinante image, signe de l’euphorie sans doute…

Ce n’est pas la première fois que Twitter sort le grand jeu avant tout le monde. Mais le scoop de la mort d’Oussama Ben Laden consitue le cas le plus flagrant.

Le service de micro-blogging s’était fait remarqué par exemple à l’atterrissage de l’avion Airbus A320 de la compagnie US Airways sur le fleuve Hudson à New York (janvier 2009) ou encore lors la tuerie sur la base militaire de Fort Hood (Texas) en novembre 2009.

Oussama Ben Laden : c’est arrivé près de chez lui…
Plus près de l’évènement, Sohaib Athar, qui se présente comme un consultant en informatique pakistanais “qui s’accorde une pause en montagne avec son portable”, a apporté par tweet un surprenant témoignage. A priori, c’est anodin mais ses commentaires prendront de l’ampleur après avoir pris conscience de l’événement qui se déroule près de chez lui. “Un hélicoptère survole Abbottabad à 1h du matin (c’est plutôt rare)”, balance-t-il dans un tweet. “Va-t-en l’hélicoptère, avant que je dégaine ma tapette !”, s’emporte-t-il visiblement irrité par le bruit. Progressivement, Sohaib Athar réalise qu’il a été un des témoins de l’opération commando américaine. Et le discours de Barack Obama conforte l’idée selon laquelle Sohaib Athar a vécu quelque chose d’extraordinaire. “Il semblerait que je sois le type qui ait tweeté le raid contre Ben Laden sans le savoir.” Depuis, le consultant IT serait assailli par les journalistes du monde entier…La “pause en montagne” risque d’être courte. (la rédaction)

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur