Twitter : “Les documents éparpillés ne révèlent pas de grands plans secrets”

Cloud

Biz Stone, co-fondateur de Twitter, réagit au vol de données après le piratage d’un compte Gmail d’un employé de la compagnie.

Twitter tente de garder son sang-froid après avoir subi un piratage de données.

Un hacker est parvenu à récupérer des informations confidentielles sur les activités et les résultats financier de Twitter en détournant un compte Gmail d’un employé. Et il a diffusé les éléments auprès de certains médias

“Cette attaque n’a rien à voir avec une vulnérabilité de Google Apps que nous continuons d’ailleurs à utiliser”, commente Biz Stone, co-fondateur de Twitter, dans une contribution blog en date du 15 juillet.

Celui-ci rappelle néanmoins la nécessité de revoir des règles de sécurité élémentaires comme le fait de trouver des mots de passe complexes. Il rassure également également la communauté Twitter : aucun compte n’a l’objet d’un piratage.

Il s’agit “juste” de vols d’informations sensibles pour le réseau social que des médias en ligne comme TechCrunch ont commencé à exploiter.

Gênant pour les relations avec nos partenaires

Quelle attitude adoptée face à cette dissémination d’information ? Twitter assure “être en contact avec les avocats” pour le suivi de ce dossier.

“Nous avons une culture de partage et de communication (…) Les documents éparpillés n’étaient pas destinés à une diffusion grand public et ils ne révèlent certainement pas de grands plans secrets”, poursuit Biz Stone dans sa contribution.

“Néanmoins, leur exposition au grand public est susceptible de gêner les relations avec nos partenaires actuels et futurs.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur