Twitter prend son temps pour ouvrir un bureau à Paris

Marketing

En rencontrant des candidats à l’élection présidentielle sur Paris, Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, a provoqué du buzz. Il aurait également vu un certain Xavier Niel…

Un bureau de Twitter en France ? Il faudra attendre encore un peu.

Mais, lors d’un séjour organisé à Paris la semaine dernière, Jack Dorsey, CEO et co-fondateur de Twitter, laisse la fenêtre ouverte.

“La France est probablement l’un des prochains pays où nous ouvrirons un bureau, mais nous n’avons pas encore fixé de date”, a-t-il déclaré aux Echos.

“En règle générale, nous sommes très heureux du développement de notre communauté en France. Et, à titre personnel, j’aime beaucoup le pays, je viens au moins deux fois par an.”

Jack Dorsey est également venu en tant qu’ambassadeur auprès des entreprises et des marques françaises. Il souhaite les convaincre que la plate-forme de micro-blogging constitue un véritable outil d’aide à la décision.

Et se félicite que des grandes entreprises comme Orange ou BNP exploitent le canal Twitter.

Parmi les opérateurs télécoms, de plus en plus de services de relations clients prennent en compte la plate-forme de micro-blogging comme Numericable ou Free-Iliad.

"3 amazing French entrepreneurs", Jack a dit

Une photo diffusée sur le compte @Jack laisse penser que le Net-entrepreneur américain a également eu le temps de rencontrer Xavier Niel (Iliad-Free-Kima Ventures), Dominique Leca et Hoa Dinh Viet (deux des trois co-fondateurs de Sparrow, messagerie sur Mac et iPhone), dans les locaux (et la terrasse) de Free situés en plein cœur de Paris.

Au cours de sa visite dans la capitale, le Net-entrepreneur américaine a également rencontré trois candidats engagés dans le course à l’Elysée : François Bayrou, François Hollande et Nicolas Sarkozy.

En Allemagne, Jack Dorsey a également rencontré Angela Merkel, qui serait “très curieuse sur la manière d’utiliser Twitter”.

Mais, pour le moment, la chancelière allemande n’est pas pressée de tweeter à partir d’un compte individuel. Elle délègue cette mission au porte-parole du gouvernement Steffen Seibert.

Twitter peut déjà afficher un beau palmarès : Barack Obama a été le premier chef d’Etat à organiser une conférence via la plate-forme de micro-blogging.

D’autres leaders du monde sont adeptes du tweet comme le Premier ministre britannique David Cameron.

Nicolas Sarkozy a récemment investi la communauté du micro-blogging mais les messages sont plutôt impersonnels.

Mais il pourrait se rattraper prochainement : le “président-candidat” est partant pour “tweet-meeting”.

L’objectif est d’adresser un discours politique découpé en tweet et de réagir en direct avec les followers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur