Twitter : des remous dans le management de l’Asie jusqu’au siège social

Gestion des talentsManagement
twitter-re-organisation-chine-asie-pacifique-top-management-secousse

Chine, Inde, Australie…Trois responsables de Twitter de la plaque Asie-Pacifique ont quitté leurs fonctions après une ré-organisation du business. C’est chaud aussi au niveau du quartier général californien.

Sept mois en fonction et puis s’en va. En charge du développement de Twitter en Chine, Kathy Chen vient de donner sa démission. Une décision prise sur fond de ré-organisation des activités en Asie a priori.

Basée à Hong Kong, Kathy Chen avait été recrutée par Twitter en avril 2016. L’intéressée justifie ainsi sa décision sur la plateforme de microblogging:

« Dorénavant, l’équipe APAC [Asie-Pacifique, ndlr] de Twitter travaille directement avec les annonceurs chinois, il est temps pour moi de quitter la compagnie », précise la responsable du développement du marché chinois, qui était passée auparavant d’autres firmes américaines comme Microsoft et Cisco.

L’équipe de supervision régionale est basée à Singapour. Elle couvre « tous les marchés du Japon à l’Inde en passant par l’Australie », selon la présentation officielle du quartier général pour couvrir la vaste plaque géographique.

« Le fait de travailler chez Twitter m’a ouvert les yeux et ma passion est de connecter les gens dans le monde à travers le business et les communications multi-culturelles », précise-t-elle par tweet.

Bloqué en Chine pour des raisons de censure d’Etat (une situation qui énerve le CEO co-fondateur Jack Dorsey), le réseau social américain demeure apprécié par les dissidents au régime. Et les annonceurs chinois peuvent disposer d’une audience monde par son intermédiaire.

Autre difficulté : Twitter doit affronter un redoutable concurrent local du nom de Weibo (entré en Bourse en 2014, juste après Twitter).

Dans la zone APAC, d’autres managers de Twitter avaient annoncé leur départ entre octobre et novembre. C’est le cas de Rishi Jaitly qui chapeautait l’Inde et de Karen Stocks en charge de l’Australie.

Plus préoccupant en termes de top management au niveau du siège social à San Francisco, deux piliers de l’équipe de Jack Dorsey ont donné leur démission en parallèle : Adam Bain et Adam Messinger, respectivement COO et CTO, sont également partis en fin d’année dernière.  


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur