Twitter modifie la timeline avec modération

MarketingSocial Media
nielsen-facebook-twitter
2 1

Twitter a bel et bien choisi de modifier la présentation des fils d’actualité (timeline). Mais en faisant preuve d’une relative modération.

Twitter profite de la publication de ses résultats 2015 pour modifier son approche de gestion de la timeline.

Dans un contexte financier tendu, la société Internet de Jack Dorsey a tranché sur cette question qui avait provoqué un certain tollé dans la communauté Twitter (sous la bannière #RIPTwitter). Une certaine proportion de membres s’était manifestée pour s’opposer aux changements d’affichage du fil d’actualité.

Désormais, un nouvel algorithme classera automatiquement les tweets avec une sélection personnalisée pour chaque utilisateur. Une orientation qui rappelle celle prise par Facebook.

Mais l’approche de Twitter est plus consensuelle : la modification de la présentation de la timeline ne concerne que les premiers tweets, les autres restant classés suivant l’ordre chronologique inversé.

« Les tweets que vous êtes susceptible d’apprécier le plus figurent en premier dans votre fil. Nous les choisissons notamment sur la base des comptes avec lesquels vous interagissez le plus et des tweets qui suscitent votre engagement », précise Twitter dans une contribution blog.

L’équipe du réseau social s’empresse d’ajouter qu’il est possible de désactiver facilement cette fonctionnalité. Mais elle reste toutefois activée par défaut.

En résumé, au sommet des fils d’actualité, Twitter affichera une sélection de tweets censée être pertinente. « Cela signifie que vous voyez parfois des tweets de comptes que vous ne suivez pas. »

C’est un deuxième amendement à l’une des règles d’or de Twitter qui consiste à ne voir que les tweets des utilisateurs que l’on a délibérément choisi de suivre. Cela ne manquera pas de faire grincer des dents et de faire fleurir des hashtags vindicatifs.

Twitter reste par ailleurs assez discret sur son algorithme, se contentant d’expliquer que les tweets sont sélectionnés en fonction de leur « popularité et la manière dont les personnes de votre réseau interagissent avec ».

La plateforme de microblogging continue d’explorer des pistes visant à dynamiser son activité alors que le recrutement de nouveaux membres est au point mort.

Elle doit aussi composer avec sa communauté sensible au moindre changement. On se souvient du tollé provoqué par le projet de casser la limite « historique » de 140 caractères par tweet. Finalement avorté.

(Crédit photo : Markus Mainka – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur