Twitter toujours aussi convoité par Google ou Facebook

Cloud

Des stars du Net cherchent toujours à s’approprier la pépite Twitter, qui poursuit son ascension en solo.

Combien pèse Twitter ? Selon une enquête du Wall Street Journal, sa valorisation tournerait entre 8 et 10 milliards de dollars.

Et de potentiels acquéreurs comme Google ou Facebook continuent de tourner autour de la plate-forme de micro-blogging en vue d’une éventuelle acquisition.

Des manifestation d’intérêt persistantes qui se sont encore concrétisées “dans les derniers mois” sous forme de discussions préliminaires. Mais Twitter leur échappe toujours.

Ce qui n’empêche pas le réseau social de poursuivre son financement : ainsi, toujours le Wall Street Journal, le fonds Andreessen Horowitz a injecté 80 millions de dollars dans la société “pépite du Net Web 2.0”.

En décembre 2010, Twitter a annoncé une levée de fonds dont le montant serait de 200 millions de dollars.

Quelques indicateurs financiers sont fournis par des sources du WSJ alors que Twitter rôde autour de la barre des 200 millions de comptes ouverts : le chiffre d’affaires 2010 aurait atteint 45 millions de dollars en 2010, on escompte un CA dans une fourchette entre 100 et 150 millions de dollars pour 2011.

Mais la rentabilité est difficile à atteindre en raison des recrutements (l’effectif de Twitter a atteint 350 personnes), de l’achat d’espaces physiques pour ses data centers et d’un modèle économique qui reste à consolider malgré l’apparition d’une batterie d’outils publicitaires (Promoted Trends, Promoted Tweets et Promoted Accounts).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur