Twitter : la valse des hauts responsables connaît un nouveau temps

EmploiLicenciementsManagementMarketingSocial Media
twitter-departs
2 0

Nouveaux départs chez Twitter. La DRH recrutée l’été dernier a fait ses valises. Le responsable « diversité et inclusion », arrivé en 2015, s’y prépare.

Les départs se succèdent dans la maison Twitter.

Jeffrey Siminoff et Renee Atwood volent à leur tour vers d’autres horizons.

Le premier était arrivé en décembre 2015 pour prendre la suite de Janet Van Huysse en tant que responsable « diversité et inclusion ». Il avait précédemment assuré des fonctions similaires chez Apple.

La seconde avait pris, en août 2016, la tête du département RH, poste qu’elle occupait auparavant chez Uber.

atwood-arrivee

D’après TechCrunch, qui en réfère à une source « proche du dossier », la démission de Jeffrey Siminoff sera effective fin février. L’intéressé annonce, sur Twitter, vouloir « faire un break » pour préparer l’avenir et se consacrer à ses proches. Quant à Renee Atwood, elle aurait déjà quitté Twitter, pour « raisons personnelles ».

siminoff-depart

D’autres hauts responsables ont mis les voiles ces dernières semaines. À commencer par le CTO Adam Messinger, qui, dans un tweet du 20 décembre, a expliqué vouloir « prendre un peu de temps » pour lui. Sa biographie Twitter indique toujours, en l’état, qu’il est sans emploi.

messinger-depart

Le même jour, le directeur produit Josh McFarland avait lui aussi tiré sa révérence, en une série de 7 tweets. Dix-huit mois après sa prise de fonction, il annonçait rejoindre la société de capital-investissement Greylock Partners.

mcfarland-depart

Le mois de novembre avait marqué l’officialisation du départ d’Adam Bain, alors numéro deux dans l’organigramme derrière Jack Dorsey. Après 6 ans chez Twitter à gérer, entre autres, le business publicitaire et les partenariats, il a passé le témoin à Anthony Noto, qui a conservé le poste de directeur financier le temps de lui trouver un successeur.

bain-depart

La fin d’année aura également mouvementée sur la plaque Asie-Pacifique, plusieurs hauts responsables rendant leur tablier.

Le 27 octobre, ce fut au tour de Karen Stocks d’annoncer, en trois tweets, qu’elle tournait la page après trois ans à superviser l’activité du réseau social en Australie.

stock-depart

Quelques jours plus tard, Rishi Jaitly faisait de même, après quatre ans à piloter le développement en Inde.

jaitly-depart

Le 31 décembre, Kathy Chen s’était ajoutée à la liste. Elle était arrivée sept mois plus tôt pour chapeauter le business en Chine.

chen-depart

En toile de fond, des rumeurs sur une bataille en interne opposant ceux qui voudraient trouver un acquéreur et ceux qui souhaiteraient, au contraire, poursuivre l’aventure en toute indépendance.

En façade, des pertes financières qui se traduisent par une rationalisation des coûts.

Depuis le début de l’année, Twitter a déjà annoncé la fermeture du service Dashboard (outils de relation client pour les petites entreprises), reconverti Vine (qui n’héberge plus de nouvelles vidéo), cédé à Google la plate-forme Fabric destinée aux développeurs d’apps mobiles et mis un terme à son bouton « Buy » qui permettait de faire la jonction avec l’Internet marchand.

Crédit photo : Asa Mathat, pour Twitter


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur