Twitter veut authentifier l’identité de ses membres

Cloud

Le service de micro-blogging, pour éviter les tentatives de piratage et la création de faux profils, va lancer un programme visant à vérifier officiellement l’identité de ses utilisateurs.

Victime de son succès, la plate-forme de micro-blogging Twitter a été victime de plusieurs attaques de pirates et autres tentatives d’escroqueries depuis le début de l’année. Avec plus de sept millions de visiteurs en février dernier, selon l’institut d’études Nielsen Online, le réseau social américain suscite des convoitises, mais pas toujours bienveillantes.

Pour tenter de rester un site protégé et ainsi fidéliser les internautes, Twitter a décidé de déclarer la guerre à l’usurpation d’identité. Un programme de vérification d’identité devrait être lancé par le service dès cet été, qui, dans un premier temps, s’appliquera aux profils des artistes et des sportifs connus inscrits sur la plate-forme de micro-blogging, mais aussi aux personnages publics et aux administrations.

Baptisé Verified Accounts, ce programme en version bêta authentifiera les comptes des membres les plus célèbres en vérifiant notamment que le site Web officiel d’une personnalité propose bien un lien vers le réseau Twitter et vers son profil. Une fois le compte vérifié, Twitter apposera un sceau indiquant que le profil de l’utilisateur est bien authentique.

Les tentatives de piratage et la mise en ligne de faux profils se multiplient

En mars denier, l’éditeur de solutions de sécurité IT F-Secure avait découvert deux tentatives d’escroqueries en ligne, aussi appelées “scams”, qui avaient notamment été mises en place grâce à la création de faux profils sur Twitter, pour mieux duper ses membres.

Par ailleurs, depuis plusieurs mois, de faux profils de vraies célébrités ont émergé sur le site de micro-blogging, ouvrant ainsi le champ à de fausses rumeurs, provenant soi-disant de stars. Plus insidieux : des vrais profils de célébrités ont récemment été piratés : les hackers y ont apposé des liens menant vers des codes malveillants. Parmi les comptes hackés, citons ceux de Victoria Beckham, Salma Hayek ou Beyoncé.

Twitter n’est régulièrement alimenté que par 10% de ses membres

En proposant un site plus sécurisé pour ses membres et les internautes visiteurs, Twitter compte bien fidéliser ses utilisateurs, qui auraient tendance à vite se lasser de ce service Web 2.0. En effet, selon une étude menée par la Harvard Business School, célèbre école de commerce américaine, seulement un dixième des internautes inscrits sur Twitter utilisent ce service régulièrement et peuvent être qualifiés de membres actifs.

L’étude a sélectionné un peu plus de 300 000 utilisateurs de Twitter au hasard pour connaître leurs habitudes. Elle établit ainsi que 90% des contenus publiés sur le site sont produits par seulement 10% de ses membres. En outre, plus de la moitié des utilisateurs publient des messages à intervalles supérieurs à 74 jours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur