Twitter victime d’une variante du ver Samy

Cloud

Le service de micro-blogging a été infecté par un malware qui a mis son équipe sous pression lors du week-end de Pâques.

Le week-end pascal a été particulièrement éprouvant pour Twitter. Selon News.com, Le site de micro-blogging a été la cible de multiples attaques d’un ver, censé être la création d’un jeune pirate américain de 17 ans.

Dans un message posté le 12 avril sur le blog officiel de Twitter, Biz Stone, co-fondateur du service, a expliqué que le ver, capable de s’auto-reproduire, n’a causé aucun dégât malgré un potentiel de contamination élevé. En effet, les messageries contaminées envoyaient à leur tour des messages vérolés et, bien évidemment non, sollicités.

Biz Stone s’est voulu rassurant. “Je vous prie de noter qu’aucun mot de passe, numéro de téléphone ou autre information sensible n’ont été compromis lors de ces attaques“, assure-t-il. Au total, près de 10 000 messages et e-mails potentiellement porteurs du ver ont ainsi été effacés par Twitter. Le ver était quant à lui une variante du ver Samy, qui avait déjà atteint la plate-forme communautaire MySpace (un million de profils infectés en 20 heures).

Rappelons que Twitter recense 6 millions d’utilisateurs dans le monde. En raison de sa très forte notoriété, poussée jusqu’au paroxysme en raison des présumées vélléités d’acquisitions émises par Google, le réseau social serait peut-être devenue une cible de prédilection pour les nouveaux pirates.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur