Twitter acquiert Zipdial : le pied à l’étrier pour conquérir l’Inde

Régulations
twitter-zipdial

Twitter s’offre Zipdial et sa plate-forme simplifiant l’accès à l’information en ligne via d’autres canaux de communication (SMS, appels téléphoniques…).

Zipdial a tapé dans l’œil de Twitter. Le réseau social a mis la main sur cette jeune entreprise indienne dirigée par une Américaine diplômée de Stanford.

Les modalités de l’opération n’ont pas été communiquées. TechCrunch, qui s’appuie sur des sources dites “proches du dossier”, évoque un rachat dans la fourchette de 30 à 40 millions de dollars. Un investissement à la hauteur des ambitions que Twitter nourrit sur les marchés à économie émergente.

Basé à Bangalore, Zipdial a réalisé, en un peu plus de quatre ans d’exercice, trois tours de table institutionnels, avec le soutien de références du capital-risque comme Jungle Ventures, Unilazer Ventures et 500 Startups. Sa proposition de valeur a retenu l’attention de plusieurs sociétés classées au Fortune 500. Sur la liste figurent notamment Disney et Pepsi.

L’offre de Zipdial se veut transversale : il s’agit d’une plate-forme conçue pour faciliter l’accès à tous types de contenus numériques, quelle que soit la façon dont ils sont communiqués (appels voix, SMS, Web, applications mobiles). Au-delà de son rôle informatif, ce canal est exploité pour générer des interactions entre marques et consommateurs, avec une approche centrée sur les appels manqués.

C’est sur ce socle que Zipdial construit des actions commerciales et marketing, avec aujourd’hui plus d’un demi-millier de partenaires dans la boucle. Concrètement, l’utilisateur qui souhaite obtenir des renseignements sur un produit ou un service appelle un numéro spécial non surtaxé (le raccrochage est automatique avant que des frais s’appliquent) et reçoit des informations par SMS ou par téléphone. Pratique pour ceux qui ne disposent pas d’un accès à Internet ou pour qui un forfait data est trop onéreux.

Ce système peut être exploité à d’autres fins : une marque peut “sponsoriser” un numéro spécial, proposer le téléchargement d’une application, vérifier un numéro de téléphone ou encore monter des programmes de fidélisation. Zipdial a notamment travaillé avec Facebook en 2014 : les marques pouvaient intégrer, sur leur(s) page(s), un bouton “appel manqué” qui permettait de contacter un numéro de téléphone pour s’abonner au fil d’actualité.

Même principe pour Twitter, avec une particularité : tous les détenteurs d’un téléphone mobile peuvent accéder à des fils d’actualités, même s’ils n’ont pas ouvert de compte sur le site de micro-blogging ou s’ils ne se sont pas connectés. Les deux principaux partis politiques du pays se sont prêtés au jeu pour les élections 2014. L’industrie cinématographique de Bollywood passe également par ce canal sur lequel on trouve par ailleurs des podcasts, des informations sportives, les actualités de célébrités…

L’Inde est un marché à fort potentiel pour Twitter, qui s’y est déjà imposé sous certains angles, par exemple celui du “second écran”, c’est-à-dire ces tablettes ou ces téléphones utilisés en complément au téléviseur dans le salon numérique.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous où sont basés les grands groupes high-tech ?

Crédit photo : Noppasin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur