Uber creuse ses pertes mais cela devrait s’arranger

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsLevées de fondsManagement
uber-creuse-pertes
3 3

Uber a perdu 1,27 milliard de dollars sur le seul premier semestre 2016, Selon Bloomberg. Mais cela devrait s’arranger avec le « deal Didi » en Chine.

Uber brûle beaucoup de cash pour s’imposer comme le leader sur les services mobiles associés au transport individuel de passagers en voitures.

Selon les derniers éléments transmis aux investisseurs et révélés par Bloomberg, la société californienne de Travis Kalanick a perdu 1,27 milliard de dollars sur le seul premier semestre 2016.

Le tableau financier demeure tendu. Le niveau de perte s’est creusé sur le deuxième trimestre au niveau global. Alors que la « licorne », qui surfe sur les nouvelles technologies associées à la mobilité urbaine, gagnait de l’argent aux Etats-Unis sur les trois premiers mois de l’année, elle en a perdu sur le deuxième semestre.

Toujours selon Bloomberg, ce sont surtout les « subventions » accordées aux chauffeurs qui expliquerait cette détérioration. Néanmoins,  on trouve des signes encourageants dans les tendances du semestre comme le nombre de réservations Uber dans le monde : 8,8 milliards au total (3,8 milliards sur le premier trimestre et 5 milliards sur le second). Pas mal pour une société fondée il y a sept ans et désormais présente dans 510 villes dans le monde.

Mais, avec le recul, Uber a perdu 4 milliards de dollars depuis le lancement de ses activités. Un chiffre à rapprocher avec le montant titanesque levé par ses soins en une douzaine de tours de table : 8,7 milliards de dollars au compteur CrunchBase.

Néanmoins, une partie des pertes pourrait être effacée rapidement avec la nouvelle donne en Chine. Dans le courant de l’été, Uber s’est allié avec le leader local Didi Chuxing : la firme californienne dispose désormais d’une participation de 17,5% de son ex-concurrent frontal.

On se retrouve dans un cas de participations croisées car Didi Chuxing (par ailleurs soutenu par Apple) a également investi un milliard de dollars dans Uber.

L’horizon financier devrait donc s’éclaircir car l’assaut d’Uber pour conquérir la Chine avait coûté deux milliards de dollars en deux ans, selon Bloomberg.

D’autre part, la « licorne » américaine disposerait d’un matelas confortable de 8 milliards de dollars en banque. De quoi assouvir ses envies de croissance externe comme cela a été le cas récemment avec Otto (start-up qui développe une camion sans chauffeur).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur