Uber investit massivement dans la cartographie

Apps mobilesBases de donnéesData-stockageMobilité
1 2

Uber va accentuer ses efforts dans le domaine de la cartographie pour étoffer son app mobile. Objectif : s’affranchir de Google Maps.

Uber place la cartographie comme l’une de ses priorités. A cet effet, la société Internet de San Francisco, qui exploite la célèbre app de mises en relation entre chauffeurs d’automobiles et passagers (comme dans le segment des VTC), va doubler son effort financier pour développer en interne son propre service de cartographie. On parle d’un investissement consenti de…500 millions de dollars.

Dans son billet de blog, Uber concède que la cartographie mobile fonctionnant à l’aide du GPS constitue la clef de voûte de sa plateforme de mise en relation pour le transport en véhicule.

Selon Brian McClendon, l’un des experts mondiaux dans la cartographie numérique embauché par Uber (un ex-Googler ayant planché sur Google Maps et ayant aidé à la création de Google Earth), « les cartes précises sont au cœur de notre service et l’épine dorsale de notre entreprise. »

Pour l’heure, Uber exploite une combinaison de technologies de cartographie (dont la sienne) pour fournir l’infrastructure sous-jacente à ses applications. Mais la firme de Travis Kalanick anticipe également les besoins en cartes numériques précises qui seront associées (et indissociables) à l’essor des véhicules autonomes.

En filigrane, il s’agit également de s’affranchir de Google Maps. La firme Internet de Mountain View avait pourtant l’un des investisseurs de la première heure. Mais les chemins ont divergé depuis, quitte à devenir concurrents dans le segment de la conduite autonome. Google a également augmenté les tarifs d’exploitation des technologies de son service de cartographie.

Bref, il devient donc impérieux pour Uber de voler de ses propres ailes dans ce domaine. Depuis l’an passé, la firme californienne a déployé des véhicules pour cartographier le territoire américain, à l’instar des Google Cars qui ont sillonné le monde entier. Depuis cet été, ils sont à pied d’oeuvre au Mexique et gagneront les routes d’autres pays prochainement.

Désormais présent dans plus de 60 pays, Uber a également procédé en 2015 à l’acquisition de deCarta, un fournisseur de solutions cartographiques (partenaire de General Motors pour son dispositif d’assistance OnStar embarqué dans ses véhicules).

(Crédit photo : @Uber)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur