Uber prend l’autoroute Google Maps

CloudMobilitéOS mobiles
uber-google-maps

La nouvelle version de l’application mobile Google Maps pour iOS et Android intègre des données relatives au service de VTC exploité par l’Américain Uber.

Google déploie actuellement, sur les environnement mobiles iOS et Android, une mise à jour de l’application Maps.

Mode hors-ligne amélioré avec un gestionnaire de cartes, informations plus précises sur les trajets via les transports en commun, possibilité de laisser rapidement des avis sur les adresses récemment recherchées : la liste des nouveautés est longue. C’est sans compter les multiples synergies établies avec Uber, du nom de ce service de réservation de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) présent dans une vingtaine de pays et plus de 40 villes dont Paris.

Cette offre, qui entre en concurrence directe avec les sociétés de taxis traditionnelles, sera proposée à l’utilisateur lorsqu’il recherchera un itinéraire à pied ou en transports en commun. Il n’est pas possible de réserver un VTC directement depuis Google Maps. Mais un seul tapotement sur l’écran tactile suffit à ouvrir l’application Uber… ou à rediriger vers le Play Store pour procéder à son installation. Ce partenariat démarre avec une offre promotionnelle : 10 euros offerts pour toute inscription avec le code “ikfyp”.

Dans la foule des opérateurs de VTC, le choix de Google s’est porté – de longue date – sur Uber. L’été dernier, le groupe Internet finançait le développement de cette jeune société américaine à hauteur de 258 millions de dollars (environ 200 millions d’euros) via sa branche dédiée au capital-investissement. Cette contribution s’inscrivait dans le cadre d’un tour de table de 361 millions de dollars, soit la plus grosse levée de fonds jamais réalisée sur le marché des VTC. A titre comparatif, les concurrents Hailo et Lyft ont respectivement obtenu des enveloppes de 50 et 60 millions de dollars lors de leurs derniers tours de financement.

Compatible avec iOS 6.0, Android 4.3 et toutes les versions ultérieures des deux systèmes d’exploitation, le nouveau Google Maps est, d’après les premiers retours, moins réactif… mais aussi plus précis dans ses indications. Illustration avec la navigation “tour par tour”, qui annonce désormais à l’automobiliste dans quelle voie se placer avant une sortie ou une intersection. Même constat pour les déplacement en bus et/ou en train, enrichis d’une nouvelle information : le temps de marche pour rejoindre les lignes.

Outre quelques éléments complémentaires en mode navigation détaillée (distance, heure d’arrivée), Google Maps intègre un gestionnaire de cartes qui permet de sauvegarder des villes entières, à l’image de ce qui se fait sur la solution concurrente Nokia HERE. La commande vocale “OK Maps” simplifiera la gestion – enregistrement, mise à jour, suppression – des différentes cartes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les formations aux métiers high-tech ?

Crédit photo : gyn9037 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur