Uber maintient sa trajectoire malgré le départ du fondateur

E-commerceMarketingMobilité
uber-resultats-financiers-deuxieme-trimestre-2017

Selon des résultats financiers partiellement dévoilés, le business d’Uber continue de croître dans le monde et le niveau de pertes se réduit.

Des indicateurs financiers partiels d’Uber apparaissent pour le deuxième trimestre 2017 mais cette visibilité partielle rend les comparaisons difficiles. Ils marquent  la fin de l’ère du fondateur Travis Kalanick, poussé vers la sortie en juin.

Selon les éléments révélés, la société Internet californienne, qui exploite l’app mobile populaire afin de faire la jonction entre chauffeurs indépendants et passagers, poursuit son envol.

Le chiffre d’affaires réalisé entre avril et juin s’élève à 1,75 milliard de dollars (+17% par rapport au trimestre précédent).

Sur la même période, les pertes d’Uber se sont réduites de 9% à 645 millions de dollars (contre 708 millions de dollars sur le premier trimestre). Un indicateur à surveiller car les pertes d’Uber s’élevaient à 3 milliards de dollars en 2016, rappelle Reuters.

Toujours sur le deuxième trimestre 2017, Uber a généré un volume d’affaires de réservations de parcours en VTC d’un montant de 8,7 milliards de dollars (contre 7,5 milliards de dollars sur le premier quarter).

La masse globale de réservations a augmenté de 150% en un an, en raison de l’activité dynamique sur les pays émergents.

C’est le cas de la Russie, même si Uber a choisi de dupliquer la stratégie adoptée en Chine : une fusion avec le service concurrent local de transport léger de voyageurs développé par le groupe Internet Yandex (connu pour son moteur de recherche).

Parallèlement, Uber est à la recherche d’un nouveau CEO pour remplacer le bouillonnant Travis Kalanick. En début de semaine, le nom de Jeff Immelt, ancien patron de GE, revenait souvent parmi les prétendants les mieux placés pour prendre le relais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur