UDDI 2 simplifie l’e-commerce

Cloud

Le consortium UDDI annonce une nouvelle version de son annuaire de pages jaunes sur le Web. Les nouvelles spécifications permettront d’étendre les services proposés aux entreprises, à l’image de ce que proposent Microsoft et RealNames sur la simplification des adresses électroniques.

Le projet d’annuaire professionnel international, qui réunit autour de lui les plus grands acteurs du monde informatique comme Microsoft, IBM, Sun, Oracle ou Hewlett-Packard, franchit une nouvelle étape. En effet, le consortium vient de publier en début de semaine les nouvelles spécifications de ses “e-pages jaunes”. Cette nouvelle version, selon ses promoteurs, devrait mieux intégrer des structures complexes, et surtout propose de nouvelles catégories et d’options de recherches avancées.

Des recherches simplifiées

A ce titre, Microsoft et RealNames, société spécialisée dans la simplification des adresses électroniques, ont développé un procédé qui permet de se passer des préfixes “http://” et “www”, mais aussi des suffixes “.com” ou “.net”, en indiquant en toutes lettres le sujet de leur recherche ou le nom de la société dont ils veulent consulter le site, précédé de “UDDI”. Le but est de simplifier la navigation et les recherches sur Internet. Reste que les entreprises devront au préalable s’enregistrer sur un des sites disponibles pour figurer dans l’annuaire UDDI .

Le but d’UDDI est d’unifier les services proposés par les entreprises sur le Web, afin de rendre l’information accessible de la même façon, sans distinction de pays ou de plate-forme matérielle et logicielle. Aujourd’hui, le consortium est soutenu par près de 280 sociétés informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur