UFC – Que Choisir : Que Free Mobile assume les pannes de son réseau

Marketing

L’association de défense des consommateurs a envoyé une lettre de mise en demeure à Free Mobile, lui demandant d’expliquer à ses clients la cause des pannes qui touchent son réseau et des indemnisations.

L’association de défense des consommateurs UFC – Que Choisir monte au créneau à propos des pannes affectant le service Free Mobile.

Son président Alain Bazot a envoyé une lettre de mise en demeure au groupe Iliad-Free pour réclamer une indemnisation des clients touchés par les dysfonctionnements.

Si l’association militante pro-consommateurs n’obtient pas de réponse ou de satisfaction, elle menace de saisir la justice.

Les clients ont droit à une information loyale sur ce qui se passe chez Free. L’opérateur ne leur en donne pas suffisamment“, assure Alain Bazot, interrogé par Le Monde.

“Dans notre courrier, nous rappelons que tout dysfonctionnement est une inexécution contractuelle qui ouvre droit à réparation pour le consommateur en vertu de l’article 1147 du code de la consommation.”

Qui aime bien châtie bien ? UFC – Que Choisir s’est toujours montrée favorable à l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile, synonyme de choix étendu pour les consommateurs.

Mais elle affiche sa volonté d’interpeller la direction du nouvelle opérateur mobile, qualifiée de “sourde et muette” vis-à-vis des incidents.

C’est presque un conseil d’ami que je donne à Free : qu’ils arrêtent de faire l’autruche, sinon leurs clients risquent d’en tirer les conséquences.”

UFC – Que Choisir brandit “l’obligation de résultat” incombant à Free Mobile vis-à-vis de ses clients.

Après la dernière grosse panne survenue le 20 mars , Free Mobile avait expliqué que les perturbations étaient liées à des travaux effectués en vue de moderniser son réseau.

Jusqu’ici, le quatrième opérateur mobile s’appuie surtout sur l’accord d’itinérance 2G/3G signé avec Orange.

Mais les relations entre les deux partenaires télécoms sont de plus en plus tendues.

A tel point que l’opérateur hôte évoque à demi-mot une rupture de contrat si Free Mobile ne fournit pas les efforts pour éponger le trafic généré sur son propre réseau.

Logo : © Arpad Nagy-Bagoly – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur