Ultra ATA 133 : une norme de transition

Mobilité

133 Mo/s, c’est le taux de transfert maximum promis par la norme Ultra ATA 133 dont les PC haut de gamme devraient être équipés d’ici à la fin de l’année. Pas vraiment un pas de géant par rapport à l’actuelle ATA 100, mais une étape avant l’adoption du Serial ATA.

Le fabricant de disques durs Maxtor vient de présenter une amélioration du standard de connexion des disques durs ATA (Advanced Technology Attachment) capable de soutenir un taux de transfert maximum de 133 Mo/s. Des performances qui sont donc supérieures de 33 % à l’actuelle norme ATA 100 qui équipe la quasi-totalité des PC aujourd’hui. Les premières machines utilisant cette norme Ultra ATA 133, qui sera également nommée “Fast Drives”, devrait arriver avant la fin de l’année. Outre le gain de vitesse, l’intérêt de cette norme est de rester compatible avec les disques durs des générations précédentes. On pourra donc continuer de brancher un disque dur ATA 33 sur un contrôleur ATA 133, mais il continuera, naturellement, d’offrir un taux de transfert maximum de 33 Mo/s. Le câble, lui, reste le même que celui utilisé pour brancher des disques ATA 100.

La norme Serial ATA se fait attendre

En réalité, cette nouvelle norme n’est pas essentielle pour l’industrie. Mais elle permet de

patienter jusqu’à l’apparition de la norme Serial ATA, sur laquelle travaille notamment Intel. Taux de transfert prévu : 200 Mo/s avec des versions à 400 et 800 Mo/s à suivre. Seulement, il semble que le développement de la norme ait pris quelque retard (voir édition du 16 février 2000), repoussant la sortie des premiers produits compatibles à 2003. De quoi laisser une petite place à l’Utra ATA 133.

Récemment, Maxtor avait également annoncé une autre technologie permettant de franchir l’autre barrière de la norme ATA, concernant la capacité maximale de stockage. Située à 128 Go, cette limite est repoussée à 128 Po (voir édition du 28 juin 2001) par la technologie Big Drives (on ne peut pas toujours être original dans les noms que l’on choisit…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur