Les ultrabooks d’Intel tous unis dans la convergence

Mobilité
Intel ultrabooks

L’année 2012 d’Intel s’ouvrira sur une technologie Wireless Display transfigurée, dans le cadre d’une convergence multimédia articulée autour d’une machine centrale : l’ultrabook.

Intel annonce la couleur d’une année 2012 placée sous le signe de la convergence des expériences multimédia vers une machine : l’ultrabook, maillon central du foyer connecté.

A cet effet, la technologie d’affichage sans fil Wireless Display s’entoure d’un écosystème dénommé Compute Continuum.

Electrons libres logiciels et artifices matériels implémentés dans une logique de mobilité s’associent pour faire de l’ordinateur personnel un terminal “polyvalent et plus sécurisé“, estiment les représentants d’Intel France.

Des prétentions qui surpassent la simple mise en situation du Wireless Display (WiDi), lequel n’a plus grand-chose à voir avec lui-même, aux antipodes de ses spécifications initiales.

Adepte du paradoxe, Intel précipite ainsi sur le devant de la scène une technologie jusqu’alors écartée au profit de connexions optiques filaires que le consommateur lambda n’a jamais réellement accrochées au tableau de son usage familial.

Désormais, WiDi anime des ultrabooks en lesquels leur initiateur entrevoit l’espoir d’une chaîne de périphériques interconnectés.

A la racine, les terminaux mobiles et à l’autre extrémité, les grands écrans des télévisions haute définition (ce qui explique en partie la disparition inéluctable du VGA).

Au centre des débats, un serveur, même temporaire (principe du streaming), de contenus redistribués sans fil, en 1080p pour la vidéo, en 5.1 pour le son, sur la base d’une liaison ad-hoc de point à point (PTP), en Wi-Fi à 2,4 GHz.

A cet effet, des applications sont disponibles en téléchargement gratuit sur les magasins applicatifs d’iOS et Android.

Quand la dénommée Teleport Extender procède à la synchronisation de base des fichiers multimédia, son complément Pair & Share prend en charge l’association multiple d’appareils qui transmettent ainsi, en parallèle et sans conflit, des contenus à un même écran compatible.

Le support de Windows Phone est envisagé à plus long terme, faveur dont Bada, Meego et consorts devront vraisemblablement se passer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur