Ultrahaut débit : Free propulse l’ADSL à 15 Mbit/s

Cloud
Information - news

Fidèle à sa stratégie d’innovation, Free inaugure une première offre commerciale sous l’ADSL 2+, qui permet de doubler les débits de l’ADSL actuel. Le prix, lui, ne bouge pas : 15 Mbit/s pour 30 euros. Une exclusivité du magazine SVM.

(Mise en ligne le 19/10/04 à 18h00)

Free dégaine le premier dans le domaine de l’ultrahaut débit. Cela devient une habitude pour le service d’accès du groupe Iliad, qui a la réputation de bousculer de manière récurrente le marché de l’accès Internet, en particulier celui du haut débit.

Dans son édition du mois de novembre 2004 (sortie en kiosque le 20 octobre), le magazine SVM révèle en exclusivité le lancement d’une offre d’accès de Free à 15 Mbit/s. Le tout sans modification tarifaire de son offre de référence actuelle : 29,99 euros par mois. Cette offre s’appuie sur l’ADSL 2+. Cette nouvelle génération ADSL permet d’atteindre les 16 Mbit/s en réception (voire 25 Mbit/s théoriques pour les abonnés à proximité du central téléphonique) pour 1 Mbit/s en émission.

On s’en doute, seuls les internautes résidants dans les zones dégroupées par Free bénéficieront du nouveau service. Et encore, seuls ceux situés à moins de 2 km du central téléphonique auront l’espoir de surfer à 15 Mbit/s. Autant dire que, dans un premier temps, une poignée de zones des principales villes françaises seront concernées : Paris et une partie de sa banlieue, Lyon, Marseille, Strasbourg et Metz. L’offre s’étendra au fil des mois, le temps de mettre à jour les DSLAM (les concentrateurs des lignes ADSL placés dans les centraux de France Télécom ou à proximité). L’investissement total pour la mise à jour du réseau s’élève, selon le groupe Iliad, à 70 millions d’euros.

La V4 indispensable à l’ADSL 2+

D’autre part, seuls les abonnés disposant du boîtier Freebox en version 4 (V4) obtiendront automatiquement le service. La V4 se reconnaît par la référence “ADSL04” inscrite sur l’étiquette du code barre collée au dos du boîtier. Elle se distingue également des précédentes versions par la présence d’un port USB supplémentaire dit “maître” qui n’est en rien indispensable au fonctionnement de l’ADSL 2+.

La V4 est pour le moment distribuée aux seuls nouveaux abonnés depuis septembre dernier. Les autres, possesseurs d’une version moins moderne de la Freebox ou d’un modem Sagem, devront patienter jusqu’à la mi-2005 avant de pouvoir demander un échange. Qui sera soumis à des frais de migration et des délais d’envoi. Voilà qui va encore faire grincer des dents. Tant chez les abonnés que chez la concurrence qui connaît désormais le prix de l’ultra haut débit : 30 euros.

Retrouvez l’intégralité du dossier ultrahaut débit et les détails de la nouvelle offre de Free dans le numéro de novembre de SVM en kiosque à partir du 20 octobre 2004. SVM est une publication du groupe VNU France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur