UMTS : le nouvel horizon du multimédia mobile

Mobilité

Quatre ans après la procédure rocambolesque de mise en vente par l’Etat des licences UMTS, les opérateurs mobiles déploient leurs premiers services de téléphonie de troisième génération (T3G) en France. SFR et Orange lancent leurs premières offres commerciales pour les fêtes de fin d’année. Bouygues Télécom devrait entrer en action fin 2005. Le démarrage a

Quatre ans après la procédure rocambolesque de mise en vente par l’Etat des licences UMTS, les opérateurs mobiles déploient leurs premiers services de téléphonie de troisième génération (T3G) en France. SFR et Orange lancent leurs premières offres commerciales pour les fêtes de fin d’année. Bouygues Télécom devrait entrer en action fin 2005. Le démarrage a donné lieu à quelques turpitudes. A l’origine, l’avènement de l’UMTS était programmé pour la période 2002-2003. Mais constatant des “circonstances technico-économiques telles que la maîtrise de la technologie, le contexte financier et les difficultés opérationnelles” du côté des opérateurs, l’Autorité de régulations des télécommunications (ART) a préféré reporter le lancement à fin 2004. Les opérateurs mobiles assurent qu’ils ne répèteront pas les erreurs commises lors de l’arrivée du Wap en 2000. Les premiers retours d’expériences des utilisateurs, en termes de débit constatés pour la transmission des données (on est censé atteindre un débit maximum de 384 Kbit/s) et d’usages des services 3G, seront déterminants pour savoir si l’UMTS sera une success story sans fil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur