Un boulier scientifique en Cocoa pour Mac OS X

Cloud

L’expression f(x) reviendra en mémoire des accros des mathématiques. C’est également le nom d’une des premières applications en Cocoa pour le nouveau système d’exploitation du Mac. De quoi mouliner de l’équation en veux-tu, en voilà !

Petit à petit, les utilisateurs de Mac OS X vont voir apparaître un peu tout types d’applications. La plupart d’entre elles seront connues : il s’agira de versions adaptées des grandes applications déjà sur le marché (voir édition du 29 mars 2001). L’occasion de voir une nouvelle bataille autour de certaines d’entre elles. L’apparition de cet OS ne faisant que raviver la lutte pour la domination de cette nouvelle terre promise (voir édition du 24 janvier 2001). D’autres en revanche apparaissent dans des domaines moins attendus. Et en profitent pour s’ériger en standard. C’est le cas de f(x) ! Une application sans prétention qui donne le “La” des logiciels de calculettes scientifiques utilisables sur ordinateur. Et il n’y en aura sans doute pas beaucoup !

Il s’agit avant tout d’une application à l’interface superbe, dépouillée, tout à fait en ligne avec le style de l’interface Aqua. Développée dans l’environnement Cocoa, celui qui permet de bénéficier au mieux des fonctionnalités les plus évoluées du système d’exploitation, ce logiciel est en mesure d’utiliser des notations scientifiques (de 10 puissance 6 à cent millième), permet de paramétrer le nombre de chiffres après la virgule ou de garder en mémoire les données utilisées. Il s’agit d’une vrai application multi-utilisateurs, chacun pouvant entrer ses propres données de manière séparée. Trois modes sont utilisables : le mode décimal, hexadécimal et binaire. Réalisé par Scott Nichol, f (x) est un partagiciel à 15 dollars (110 francs) pour une licence unique. Ajoutez un zéro pour une licence destinée à plus de 10 utilisateurs.

Pour en savoir plus :Le site de Scott Nichol (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur