Un bus frontal à 800 MHz pour le nouveau P4

Mobilité

Combiné au circuit logique i875 (ex-Canterwood), le nouveau Pentium 4 d’Intel devrait atteindre des performances inégalées. Il bénéficie d’un nouveau bus frontal cadencé à 800 MHz qui offrira une bande passante mémoire de 6,4 Go/s. Un processeur destiné aux PC haut de gamme.

Attendu depuis plusieurs semaines, le nouveau Pentium 4 d’Intel débarque enfin. Pour une fois, ce nouveau processeur ne se distingue pas des autres par sa fréquence. Du moins pas celle de son horloge, à 3 GHz et non 3,06 GHz comme le précédent P4. En revanche, la fréquence du bus frontal (Front Side Bus, FSB) passe de 533 à 800 MHz. Et c’est là la principale innovation de ce nouveau modèle destiné aux PC de bureau haut de gamme et autres stations de travail. Il bénéficie toujours de l’Hyper-Threading qui permet de simuler le travail de deux processeurs (voir édition du 14 novembre 2002). Ce P4 FSB 800 dispose également de 512 Ko de mémoire cache et des instructions multimédias SSE 2 en socket 478. On appréciera le maintien du format du connecteur.

Pour mémoire, le FSB assure la synchronisation du processeur avec les circuits logiques (chipsets) qui, eux-mêmes, gèrent différents éléments de la carte mère : mémoire vive, bus PCI et AGP, contrôleurs IDE, réseau Ethernet, son, etc. En augmentant la fréquence du bus de 50 %, Intel déclare améliorer d’autant les taux de transfert entre la mémoire et le processeur notamment. Seuls des tests indépendants permettront de vérifier les gains de performance globale par rapport à un P4 à 3,06 GHz en FSB 533. Rappelons également que le bus frontal du processeur n’est pas réellement cadencé à 800 MHz mais à quatre fois 200 MHz selon l’architecture Quad Pumped dessinée par Intel.

Un chipset à la hauteur

Bien que compatible avec le bus 533 MHz, le processeur ne peut tirer profit de ses nouvelles performances que s’il a en face un chipset ad hoc. C’est pourquoi, parallèlement au P4 FSB 800, Intel lance le circuit logique i875P, précédemment connu sous le nom de code Canterwood. Celui-ci gère la mémoire DDR SDRam à 400 MHz sur deux canaux, ce qui permet d’exploiter au mieux les 800 MHz du FSB et de délivrer une bande passante théorique de 6,4 Go/s (800 MHz x 64 bits). L’i875P prend également en charge le Serial ATA (en plus de l’ATA 100), l’AGP 8x, l’USB 2.0 et un contrôleur AC’97 pour la gestion du son Dolby 5.1 notamment.

Le nouveau circuit logique apporte également deux innovations technologiques : la Performance Acceleration Technology (PAT) et la Communications Streaming Architecture (CSA). La première accélère les transferts de données entre le processeur et la mémoire, tandis que la seconde est un bus optimisé pour le nouveau contrôleur Ethernet Gigabit Pro/1000 CT d’Intel. Selon le fondeur, le CSA permettrait de doubler la bande passante du bus PCI. Enfin, l’i875P introduit un double moteur audio DMA qui permet de traiter deux flux sonores simultanément et qui ravira ceux qui se servent de leur PC pour téléphoner en voix sur IP tout en écoutant de la musique, par exemple.

Ce P4 FSB 800 MHz à 3 GHz est proposé à 417 dollars (par lots de 1 000 pièces) et 53 dollars pour le chipset (ou 50 dollars sans la gestion du RAID). Bien que nouveau, le processeur se situe, en termes de tarifs, entre un P4 Hyper-Threading à 3,06 GHz (589 dollars) et celui à 2,8 GHz (375 dollars). Surtout, il crée une nouvelle entrée dans la grille tarifaire du concurrent AMD qui devrait réagir rapidement. Outre Intel et sa D875PBZ, ASUS est parmi les premiers fabricants à proposer une carte mère pour ces nouveaux processeur et circuits logiques. Au format ATX, la P4C800 Deluxe offre notamment quatre connecteurs mémoire DIMM et huit port USB 2.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur