Un centre européen de lutte contre la cyber-criminalité devrait voir le jour

Cloud

La Commission européenne a annoncé son intention d’inaugurer, début 2013 à La Haye, son centre européen exclusivement dédié à la lutte contre le piratage et la cyber-criminalité.

L’Union européenne prend très au sérieux le problème de la sécurité informatique. La Commission européenne a en effet annoncé son intention de créer un organe européen dédié à la lutte contre la cyber-criminalité, qui devrait voir le jour dans un peu moins d’un an, en janvier 2013.

Ce nouvel organisme de surveillance sera basé à La Haye, aux Pays-Bas, au siège d’Europol, l’office européen de police.

Sa principale mission sera d’avertir  les pays membres de l’UE en cas de menaces informatiques majeure.

Il pourra également attirer «  leur attention sur les faiblesses des défenses de leurs installations en ligne. Il localisera aussi les réseaux et les cybercriminels les plus importants, et apportera un soutien au cours des enquêtes »

Comment ce centre européen assurera la pérennité de ses objectifs ? La Commission européenne précise que cet organisme utilisera des informations provenant des secteurs public et privé, des services de police et du monde universitaire « pour aider les enquêteurs, procureurs et juges qui s’occupent d’affaires liées à la cyber-criminalité ».

A l’occasion de cette annonce, les autorités européennes ne manquent pas de rappeler que la cyber-criminalité peut prendre diverses formes, comme l’usurpation d’identité, la fraude informatique, les arnaques aux cartes bancaires, la pédopornographie, le piratage de comptes sur Internet, et les cyber-attaques menées en direction des réseaux des entreprises.

Et la situation est alarmante. Selon la Commission européenne, près de 600 000 comptes Facebook sont bloqués chaque jour après avoir été la cible de tentatives de piratage.

La cyber-criminalité génère aussi d’importantes pertes financières, comprises entre 85 et 291 milliards d’euros au niveau mondial en 2011.

 

 

Crédit photo : © Aeolos-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur