Un chèque pour acheter en ligne de façon sécurisée

Mobilité

L’usage de la carte bancaire reste un frein aux paiements en ligne pour une majorité d’internautes. Pour les rassurer, la Caisse d’Epargneet ChequeBoutique préparent le Checkey, un chèque papier doté d’un code de paiement à usage unique. Gratuit pour le consommateur, son lancement est prévu en mai ou juin prochain.

La Caisse d’Epargne et la société Chequeboutique.com annonce les Checkeys, un nouveau moyen de paiement en ligne. “Une nouvelle méthode d’authentification”, précise Jacques Schuhmacher, responsable des moyens de paiement et commerce électronique au sein de la banque. Les Checkeys sont des chèques en papier, dotés de clés alphanumériques à usage unique qui vont permettre de payer en ligne auprès de sites partenaires, sans avoir à fournir de numéro de carte bancaire. “Entre 50 et 80 % des internautes ont peur d’utiliser leur carte en ligne”, affirme Jacques Schuhmacher. Ce service leur est donc avant tout destiné. Comme le cyber-marchand est référencé auprès de la banque, le client est rassuré sur l’existence de celui-ci. A l’inverse, les Checkeys garantissent la transaction au marchand en ligne. “De toute façon, en cas de problème, c’est nous qui payons”, assure Jacques Schuhmacher.

Intégrés à l’offre de paiement SPPlus de la Caisse d’Epargne, les Checkeys nécessitent une inscription au service de la part de l’internaute. Inutile d’être client de la banque à l’écureuil pour autant. Pour bénéficier du service, il suffira de fournir… un numéro de carte bancaire. Un paradoxe sur lequel les concepteurs de la solution ? basée sur ID Tronic et qui permet de recevoir un code de paiement sur son téléphone mobile ? ont évidemment planché afin de fournir une réponse originale pour limiter les risques de piratage. “Lors de l’inscription en ligne ou par téléphone, le client ne dévoile que la moitié de son numéro de carte”, explique Jacques Schuhmacher, “l’autre moitié est enregistrée dans un second temps via un serveur téléphonique.” Une fois le client parfaitement authentifié – après vérification validée par l’exécution d’une petite transaction – il se voit attribuer un numéro d’identification qu’il saisira lors de chaque commande en plus du numéro à usage unique présent sur chaque Checkey en lieu et place du numéro de carte de paiement. Le montant est ensuite débité sur la carte bancaire de l’internaute.

Sans frais ni avance

Contrairement à un système comme l’e-Carte Bleue (voir édition du 9 avril 2002), l’usage des Checkeys est gratuit pour l’utilisateur. Et ne lui impose aucune avance comme pour les cartes prépayées comme EasyCode de SepTech (voir édition du 18 juillet 2002). “Les internautes recevront un carnet de dix chèques après inscription ou viendront le retirer dans les agences. Et leur renouvellement pourra se faire par le cyber-commerçant lui-même qui le joindra à son colis”, précise le responsable. A l’exception du talon qui contient les codes de paiement, le reste du chèque offre par ailleurs un support promotionnel que les commerçants pourront exploiter à leur guise. Pour eux, le service n’ajoute aucun surcoût aux frais traditionnels liés aux paiements par carte bancaire. Quant à l’intégration technique de la solution sur le site marchand, Jacques Schuhmacher promet qu’elle est très simple et s’effectue en quelques heures.

Alimentation, beauté, loisirs, culture, sports, associations, mode… A ce jour, plus de 600 sites marchands sont affiliés à l’offre de paiement de la Caisse d’Epargne. La solution Checkeys devrait être lancée entre mai et juin 2003 pour un déploiement durant l’été.

Article modifié le 11 avril 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur