Un club d’utilisateurs français veut faire revivre Ingres

Cloud

Les utilisateurs français de la base de données open source Ingres s’organisent pour contribuer à son développement.

L’éditeur californien de la base de données open source Ingres ressuscite son club utilisateurs français. Michel Flacelière, PDG d’International Global Concept (IGC), a pris la présidence de ce nouveau club. Deux autres sociétés de services françaises ont rejoint ce spécialiste des progiciels de gestion en environnement multi-base de données (Ingres, Oracle ou SQL Server…). Il s’agit de Software & Service et de Khiplus.

Nous entendons “collaborer étroitement avec les clubs utilisateurs anglais et allemands, qui sont très actifs”, affirme Michel Flacelière. Il ambitionne également de faire remonter à Ingres les besoins des utilisateurs de sa base de données et de s’associer à ses homologues européens pour peser sur le processus de décision. Au total, Ingres revendique plus de 10 000 sociétés utilisatrices dans le monde.

Développement indépendant

Sorti du giron du groupe CA (Computer Associates) en novembre 2005, la société indépendante Ingres Corporation est détenue par un fonds d’investissement, comprenant CA et Garnett & Helfrich Capital.

Elle développe et assure le support technique de toute la ligne de produits Ingres, dont la base de données Ingres 2006, l’outil de développement d’applications graphique OpenROAD et les passerelles “Gateway” (permettant une communication avec d’autres SGBDR).

Pour mémoire, avant de revendre cette société qu’il avait acquise en 1996, CA a ouvert le code source de sa base de données en mai 2004 (voir édition du 25 mai 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur