Un disque virtuel sophistiqué

Mobilité

Plus rapide que le disque dur, le disque virtuel. L’utilitaire Rambunctious permet d’en créer autant que l’on veut. Avec même une option de sauvegarde automatique sur le disque dur.

Lorsque l’on dispose de beaucoup de mémoire vive, il peut être intéressant d’en “sacrifier” une certaine portion au profit d’un disque dur virtuel. Une fois le lecteur créé, le système l’utilise comme un disque dur normal, c’est-à-dire qu’il peut y lire et y écrire des fichiers, sans pour autant accéder au vrai disque dur. Avantage principal : le gain de vitesse. La mémoire vive ayant un temps de réponse bien plus rapide (on le calcule en micro secondes) qu’un disque dur (de l’ordre de quelques millisecondes). En revanche, c’est aussi un peu plus dangereux puisqu’en cas de panne de courant, plutôt rare il est vrai, le contenu de ce disque virtuel sera perdu à tout jamais.

Dans la gamme des disques virtuels, aussi désigné par le terme anglais Ramdisk, RamBunctious est certainement un des plus complets. Il rassemble un nombre impressionnant de fonctions. Et, une fois n’est pas coutume, il existe une version 1.3, en français. Il est par exemple possible de “monter” plusieurs disques virtuels en même temps : un pour les fichiers que l’on utilise le plus souvent et un autre pour le cache de son butineur Internet par exemple. La fonction “Ecrire directement” permet de pallier au problème de sécurité en demandant au logiciel de recopier les fichiers stockés dans le disque virtuel sur le disque dur réel. Au prix d’une certaine détérioration des performances évidemment. Mais cette fonction à aussi l’avantage de pouvoir retrouver le contenu d’un disque au redémarrage de la machine.

Pour en savoir plus : RamBunctious en français


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur